"jonathan dupire"

  • Jonathan soulève des montagnes

    Un passage chez ses partenaires financiers, à Cahors, puis la présentation de son nouveau projet figuraient vendredi au menu de Jonathan Dupire, handicapé et déterminé à changer la vie de ses « frères » de galère.

     

    Jonathan Dupire va toujours au bout de ses envies, de ses idées... même s'il est parfois à bout de forces, à bout de souffle.

     

    Son handicap moteur et cérébral qui l'a frappé dès la naissance, il y a 29 printemps, est très lourd.

     

    Mais ce Cadurcien titulaire d'un Master en droit public acquis à Bordeaux, parvient à soulever des montagnes pour aider les autres. Cela inspire le respect. Ce mot est toutefois bien faible pour saluer les performances de ce jeune homme, fondateur et président de l'association Globe Roller.

     

    Après avoir réussi le concours de rédacteur territorial, il s'est lancé dans la conception de guides touristiques départementaux destinés aux personnes handicapées. Le Lot, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et l'Aveyron disposent déjà de ces précieux guides. « Dans ces départements, j'ai recensé les infrastructures touristiques, les hôtels, les restaurants, les gîtes ou encore les campings accessibles aux handicapés. Ces informations spécifiques peuvent être consultées sur le site de mon association : http://globe-roller.com. Le guide peut également être commandé », précise Jonathan. « D'autres documents mentionnant les points d'accès aux handicapés existent, certes, mais cette accessibilité est le plus souvent vérifiée par une personne valide. Ce n'est pas le cas pour mon guide », ajoute-t-il.

     

    Une simple marche dans un établissement est un vrai rempart pour les personnes à mobilité réduite.

    « Certains responsables n'en ont pas encore tout à fait conscience », déplore Jonathan, soucieux de sensibiliser autant les responsables de sites touristiques que les pouvoirs publics.

    Son approche est intelligente et fine, dans la mesure où il a imaginé un système de graduations pour évaluer l'accessibilité. De quoi permettre aux établissements de progresser et de combler encore certaines lacunes récurrentes.


    Une entreprise de conseils

    Jonathan va de l'avant. Ses jambes, ce ne sont que quatre roues sous un fauteuil. Mais cela ne l'empêche pas de se hisser au niveau des hauts responsables politiques, des financiers et des ingénieurs susceptibles de prêter une oreille attentive à ses projets.

    Une autre idée a fleuri dans son esprit créatif. « Je voudrais apporter mon expérience aux architectes et aux collectivités locales pour qu'ils prennent en compte mes conseils en amont de leurs projets de constructions. Je veux rendre l'accessibilité la plus effective et pertinente possible », lance-t-il dans un grand souffle.

     

    Pas celui de l'épuisement, mais plutôt le souffle de l'enthousiasme.

     

    Celui qui permet à Jonathan d'accomplir des pas de géant. Ce souffle qui métamorphose son « je veux » en « je peux ». Son handicap n'est pas un frein à ses initiatives. Jonathan Dupire en a fait une force, un élan pour les autres. Respect, écrivions-nous au début. En effet, le mot est faible.

     

    Admiration conviendrait mieux.


    Un soutien sans faille

    Reconnaissant, Jonathan Dupire sait que, jusqu'à présent, ses projets ont pu éclore « grâce au soutien constant et à l'appui financier de Jean-Jacques Raffy et Jean-Pierre Astorg », respectivement président et vice-président de la caisse régionale du Crédit agricole Nord Midi-Pyrénées. Vendredi, à Cahors, les deux hommes ont renouvelé leurs encouragements à l'égard de celui qu'ils suivent et aident depuis le début. Jonathan les étonne et les incite à continuer à le soutenir.

     

    Source : LADEPECHE.fr

     

     

    Voir une autre vidéo de Jonathan Dupire

    J'ai testé le métro parisien en fauteuil roulant

    Lien permanent Catégories : GUIDE, Tourisme & Handicap, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer