Team Jolokia : un équipage d'amateurs aux profils atypiques, dont des marins handicapés

Le Team Jolokia repart pour de nouvelles aventures. Rappelez-vous : dans son édition de septembre 2010,

Faire Face avait publié un article sur cet équipage, composé de trois valides et de trois handicapés, qui se préparait à effectuer une grande traversée océanique. Le 15 novembre 2010, 68 jours, 19 heures, 6 minutes et 44 secondes après avoir quitté l’île de Groix, ils atteignaient l’île Maurice.

Un record pour un monocoque. Un peu plus de deux ans plus tard, le Team Jolokia a présenté son nouvel équipage. Et sa nouvelle philosophie.

Une diversité qui dépasse le handicap

 

Cette fois, Eric Bellion, l’initiateur du projet, n’a pas voulu "se limiter" au handicap : il a ouvert le recrutement à la diversité sous toutes ses formes. Son équipe, dont fait partie Olivier Brisse, un marin non-voyant qui avait participé à la première traversée océanique, a donc retenu vingt femmes et hommes de tous âges, de milieux et d’origines différents. Parmi eux, figurent trois personnes en situation de handicap : Joël, 49 ans, mal-voyant ; Gaël, 53 ans, paraplégique ; et Laurent, 45 ans, atteint d’une déficience à la jambe. Ces passionnés de voile ou de défis sportifs ont été sélectionnés à l’issue de tests psychologues et de navigation, parmi les 130 candidats qui avaient postulé.

 

En 2013, le Team Jolokia va participer à plusieurs courses dont la célèbre Rolex Fastnet race. Et il ambitionne de s’aligner au départ de la transat Québec-Saint Malo en 2016. Eric Bellion souhaite faire figurer cet équipage disparate « dans le haut du tableau du classement amateur des plus prestigieuses compétitions dans le monde » : « nous voulons montrer que la diversité, bien intégrée en amont, constitue un réel levier de progrès qui pousse l’équipe sportive à se mobiliser, à innover et à se surpasser ». Un modèle qui pourrait inspirer les entreprises. Plusieurs grands groupes - TH1, Lafarge, Total... - financent d’ailleurs ce projet de « laboratoire dédié à l’humain », dont le budget 2012-2016 s’élève à 750 000 €

 

 Article de Franck Seuret de Faire Face - Photo DR

Lien permanent Catégories : Blog APF, Handisport 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.