Souillac. L'APF au plus près des personnes handicapées

social
Une première rencontre très conviviale ()

Une première rencontre très conviviale

 

Le handicap moteur est un véritable fléau pour les personnes qu'il touche. Parce qu'il perturbe le quotidien, embarrasse dans les démarches, isole et brise le lien social, l'Association des paralysés de France a lancé une première rencontre, vendredi 15 février, pour Souillac et son secteur, à destination des personnes concernées et leurs accompagnateurs.

«En étant sur place, nous serons plus réactifs pour communiquer, explique Yves-Eric Desmoulins, directeur de la délégation du Lot. Une telle structure n'existait pas sur Souillac auparavant.» Outre ses différentes missions (information, défense des droits, lutte contre l'exclusion et accompagnement individualisé), l'association organise des cafés-rencontres sur Cahors, des groupes d'échange sur Figeac et un voyage annuel adapté.


«Ce dispositif, créé en 2006, permet d'informer, d'orienter avec des réponses de qualité et nous nous proposons aujourd'hui d'être les initiateurs des actions à mener sur le secteur de Souillac en rassemblant les espaces ruraux», poursuit Sylvie Bouscary, attachée de délégation.


Parmi la dizaine de personnes présentes, chacune a pu exprimer ses difficultés, besoins, envies, idées pour favoriser les échanges entre elles. D'autres rencontres seront organisées par l'APF. Un projet va voir le jour concernant les actions à développer pour les enfants handicapés, avec Florence Gil, de La Forge. Et pourquoi pas la création d'une «cordée» consistant en échanges écrits entre personnes handicapées ? Cette rencontre s'est achevée autour d'un agréable goûter.


Source : La Dépêche du Midi

Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.