Opération remise des cercueils de l'accessibilité aux parlementaires

 

CI-DESSOUS LE COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'ACTION :

 

"Un cercueil pour nos parlementaires !

 

« Allez-vous enterrer l'Accessibilité de notre pays ? » C'est la formule un tantinet provocatrice qui ornera les cercueils que les adhérents de l'Association des Paralysés de France remettront à compter du lundi 15 décembre aux parlementaires haut-garonnais.

Depuis le 26 Septembre 2014 et l'ordonnance gouvernementale instituant les Agendas d'Accessibilité Programmée (Ad'AP), la colère ne cesse en effet de grimper chez toutes les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) : les personnes en situation de handicap, les personnes âgées, les parents avec poussettes, les familles nombreuses, les cyclistes, les voyageurs avec bagages, les livreurs . etc.

Et les raisons de la colère sont multiples :

 

- En revenant par l'ordonnance sur la loi du 11 Février 2005 c'est la deuxième loi inappliquée dans notre pays après celle du 30 Juin 1975. L'accessibilité attend depuis 40 ans ! Et le gouvernement propose qu'elle attende encore .

 

- L'ordonnance du 26 Septembre 2014 ne respecte pas la Convention internationale relative aux Droits des personnes handicapées en faisant fallacieusement régresser ce Droit fondamental qu'est la liberté d'aller et de venir.

 

- Contrairement aux affirmations du Gouvernement, ce texte ne permettra pas de parvenir à l'horizon 2025 au niveau minimum d'accessibilité requis, et les renoncements face aux objectifs tracés par la Loi sont tels que le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées a été amené à lui opposer un avis défavorable.

 

Initialement les Agendas d'Accessibilité Programmée (Ad'AP) constituaient une initiative de bon sens dans la mesure où ils devaient décrire les modalités du processus de mise en accessibilité du cadre bâti existant. Non seulement la demande des Associations de voir les échéances resserrées n'a pas été honorée, mais tout au contraire toute une série de dispositions vont aggraver les situations de plusieurs millions de nos concitoyens.

 

Aujourd'hui les personnes en situation de handicap, les personnes à mobilité réduite vont demeurer des citoyens de seconde zone faute de pouvoir se déplacer !

 

Mais une dernière opportunité de faire en sorte que cette désastreuse ordonnance ne soit pas mise en ouvre existe. Le gouvernement doit en effet faire ratifier celle-ci par les parlementaires. C'est donc vers eux que nous avons décidé de nous tourner en organisant une tournée de leur permanence afin de les interpeller sur leur responsabilité dans ce dossier et d'exiger d'eux qu'ils refusent de ratifier l'ordonnance du 26 Septembre 2014.

 

Lundi 15 Septembre, nous nous rendrons :
- A la permanence de Monsieur Gérard BAPT, 5, rue Pierrette Louin, Résidence l'Aiglon, Appt D6, Rdc, 31200 TOULOUSE à 11 h 30
- A celle de Madame Laurence ARRIBAGE, 16, rue Fermat 31000 Toulouse à 14 h 15.
- A celle de Madame Catherine LEMORTON, 47 bis, boulevard de Strasbourg 31100 TOULOUSE à 15 h 15.

 

L'Association des Paralysés de France invite tous ceux et celles qui sont choqués de voir la manière dont notre gouvernement entend traiter les personnes en situation de handicap, les personnes à mobilité réduite à interpeller leurs députés à leur tour en se connectant au site : accedercestexister.fr

Contact presse
Sophie FRILLEY-MICHEL 06 80 04 45 13
Pascal VINCENS 06 33 01 63 06"

Lien permanent Catégories : Accessibilité, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.