Des collégiens créent des maquettes à toucher pour les touristes handicapés

Éducation - Office de tourisme

La remise a eu lieu au collège en présence du principal, de son adjoint, d'un ex-ingénieur qui a apporté son aide et de la propriétaire de la rue Bergougnoux qui a pris toutes les mesures de sa fenêtre pour la classe.

La remise a eu lieu au collège en présence du principal, de son adjoint, d'un ex-ingénieur qui a apporté son aide et de la propriétaire de la rue Bergougnoux qui a pris toutes les mesures de sa fenêtre pour la classe.

Des collégiens de Gambetta ont réalisé des maquettes de quatre fenêtres médiévales de Cahors pour l'OT. Elles aideront les visiteurs handicapés.

«Vous voyez cette fenêtre à arc brisé avec colonnette et chapiteau… Pour eux, c'est très facile à réaliser et pour nous très difficile à décrire». Magali Duranceau montre une petite fenêtre en plastique jaune, l'une des quatre qu'ont réalisés des collégiens de Gambetta pour l'office de tourisme Cahors Saint-Cirq-Lapopie. Ces maquettes aideront les touristes handicapés lors des visites guidées. Les collégiens les ont remises la semaine passée à l'OT mais l'histoire a débuté en 2017. «L'an dernier, j'ai croisé mon ancien prof de technologie. Je lui ai dit que je n'étais pas retourné au collège depuis vingt-cinq ans alors il m'a proposé de visiter», raconte Magali Duranceau, référente tourisme accessible à l'OT. C'est en voyant l'imprimante 3D de la classe de techno que l'idée de travailler avec le collège a germé. Une convention a été signée : l'OT a fourni les fils de plastique ABS pour l'imprimante. «On voulait que ce soit un vrai projet, avec toutes les étapes, de l'étude du besoin du client jusqu'à la réalisation, et des dates à respecter et on voulait aussi les sensibiliser au handicap», poursuit-elle. En octobre, elle a rencontré les élèves pour présenter les besoins de l'OT : des supports pour ses visites accessibles. «Il y a des choses qu'on peut décrire mais pas faire toucher : un cep de vigne, on peut le faire toucher, pas les coupoles de la cathédrale», dit-elle. La cathédrale disposant déjà d'une maquette, le groupe s'est orienté vers les fenêtres médiévales. «Parce que ce qui s'adapte à Cahors s'adapte à Saint-Cirq-Lapopie et un malvoyant qui visite Chambord se souviendra des fenêtres à meneaux qu'il a touchées ici», ajoute-t-elle. L'OT a organisé une visite pour ces jeunes comme s'ils étaient malvoyants, les a fait participer à la journée du handicap sur la cécité. Ils ont travaillé à partir de photos et de mesures, explique leur professeur. Des jeunes fantastiques, s'enthousiasme Magali Duranceau. D'autant qu'elle n'attendait qu'une fenêtre de la rue Bergougnoux et en a finalement reçu quatre, «avec les détails, toutes les moulures… Hallucinant !»

Repères

Le chiffre : 23 Élèves > Dans le projet. 23 élèves de 3e groupe 3 (issus de deux classes) du collège Gambetta ont travaillé sur ce projet.

Développer le tourisme accessible

L'office de tourisme Cahors Saint-Cirq-Lapopie souhaite développer les visites guidées pour les personnes handicapées. Pour l'instant, elle répond surtout à la demande. Pour mener ces visites, pas de formation particulière autre que celle de guide, du bon sens et des échanges avec les accompagnateurs, souligne Magali Duranceau. Mais il faut du matériel : un plan de la ville a été aménagé, des plaques thermoformées pour mettre sur des façades sont en commande et il y a les maquettes. Celles-ci serviront aussi bien aux malvoyants qu'aux personnes atteintes de handicap cognitif.

Lien permanent Catégories : Accessibilité, Handicapé, Matériel, Tourisme & Handicap 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel