"fauteuil roulant"

  • Initiatives de la DD72: vidéo sur l'accessibilité en fauteuil roulant


    Pour une accessibilité universelle



    Sources APF72 & accessibilite-universelle.apf.asso.fr

    Lien permanent Catégories : Automobile, Blog APF, Handicapé, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Un fauteuil roulant qui grimpe les marches et enjambe les obstacles

    Un groupe de chercheurs du Chiba Institute of Technology, au Japon, a mis au point un fauteuil roulant capable de gravir des marches et de franchir différents types d'obstacles.
    Les actions du véhicule sont automatiques
    . Il suffit de le diriger à l'aide d'un joystick et des capteurs s'occupent du reste : les roues du fauteuil se soulèvent tout en gardant son occupant dans sa position assise.


    La machine en est encore au stade de prototype
    mais Shuro Nakajima, à l'origine du projet, promet de multiplier les expériences pour en améliorer l'utilisation.




    Source : lemonde.fr et vidéo Youtube

    Lien permanent Catégories : Handicapé, Matériel, VIDEO 1 commentaire 1 commentaire Imprimer
  • Un fauteuil roulant pour décoller… sous l’eau

    Performance sportive ou artistique ? Ce qu’arrive à faire Sue Austin sous l’eau, tout en étant assise dans son fauteuil roulant, s’inscrit visiblement entre les deux. Pour cette jeune anglaise, « être dans l’élément liquide me remplit de joie. C’est comme si je me déplaçais dans une autre dimension ». Quand on la découvre en action, impossible de douter de la sincérité de ses propos.


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Blog APF, Handicapé, Handisport, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Passer le permis bateau en fauteuil devient réalité

    accessibilité,permis bateau,personnes handicapées,concarneau

    Navigation et accessibilité :


    À Concarneau, Matthieu Bareaud a imaginé un bateau-école à moteur accessible aux personnes en fauteuil. Fabrice Gakière, marin tétraplégique, l’a testé le 10 juillet au large du port de pêche breton.


    Il y a un an et demi, Matthieu Bareaud, le gérant de "Permis nautique mer" à Concarneau, a acheté une coque nue. Il l’a confiée au chantier naval voisin Espace Vag pour qu’il y installe un pont totalement plat et sans obstacle. Une porte latérale permettant l’installation d’une rampe télescopique a été découpée dans la coque. Puis Matthieu Bareaud a aménagé une console de commande pour qu’elle soit à hauteur d’homme en fauteuil.


    Ainsi est né le Maya 6.80, l’un des rares, si ce n’est le premier bateau-école à moteur accessible aux personnes handicapées. Une innovation bienvenue dans un monde encore largement inaccessible : s’il existe des voiliers adaptés, peu de bateaux de plaisance à moteur le sont. « Un ami paraplégique a réussi à passer son permis sans aménagement, mais il faut voir dans quelles conditions : il fallait être trois simplement pour embarquer le fauteuil », raconte Matthieu Bareaud.


    accessibilité,permis bateau,personnes handicapées,concarneau


    Bateau adapté, mais pas le port !


    Mardi 10 juillet, pour monter à bord, Fabrice Gakière (photo ci-contre), l’expert de l’APF en matière de navigation adaptée, a d’ailleurs dû être aidé : « Il y avait 30 cm de dénivelé entre le ponton et la passerelle. Les vieux ports de pêche sont rarement accessibles… » Pour le reste, le bateau a plutôt passé avec succès le test de l’accessibilité : « A condition de ne pas faire trop de rodéo sur les vagues, il peut parfaitement accueillir des personnes polyhandicapées ou en fauteuil électrique. La rampe est bien adaptée. Seul inconvénient : on a tendance à piloter en étant penché en avant sur le poste de commande. Il faudra surélever la console et créer une ouverture sous le volant pour pouvoir y glisser les pieds. »


    Ces menus aménagements seront achevés début août. Et les premiers candidats au permis pourront alors prendre la mer. « Chez moi, la formation ne sera pas plus chère que pour les personnes valides », promet Matthieu Bareaud, qui envisage de développer son prototype en petite série. En attendant, le Maya 6.80 est à la disposition de toutes les écoles ou centres nautiques qui souhaiteraient le louer pour initier le public handicapé aux joies de la vitesse en mer.


    Article d'Aurélia Sevestre de Faire Face- Photos DR

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Blog APF, Handicapé, Matériel, Tourisme & Handicap, Transport 1 commentaire 1 commentaire Imprimer
  • HANDISCOOT, LE SCOOTER POUR PERSONNES HANDICAPEES


    POUVANT ETRE CONDUIT A PARTIR DU FAUTEUIL ROULANT MANUEL.

     

    DESCRIPTION DU VÉHICULE


    handiscoot.fr

    Lien permanent Catégories : Handicapé, Matériel, VIDEO 2 commentaires 2 commentaires Imprimer
  • Peut-on qualifier le Genny 2.0 de fauteuil roulant ?

     Oubliez tout ce que vous connaissez sur le fauteuil roulant ; d’ailleurs peut-on qualifier le Genny 2.0 de fauteuil roulant ? Présenté à Milan pour sa sortie mondiale, le Genny 2.0 marque le début de la commercialisation de l’adaptation assise du Segway imaginée par Paolo Badano.

     Paolo est paraplégique depuis 15 ans suite à un accident de moto. C’est en 2009 qu’il découvre le Segway : « Quand j’ai vu cet engin, je me suis tout de suite dit si c’est possible en toute sécurité debout, ça l’est sûrement aussi assis. Je me suis rapidement mis en contact avec Segway Italie qui a d’abord vu ma demande d’un mauvais œil : le Segway est fait pour les valides. Qu’importe, j’en ai fait acheter un par un ami valide et le soir même, je posais un tabouret sur la machine pour l’essayer ! J’habite sur une colline, au dessus de mon frère et je n’ai cessé ce jour là de faire des aller retours entre chez lui et chez moi chose impossible en fauteuil manuel ».

     L’aventure industrielle commence alors pour Paolo. De prototypes en prototypes, une version finalisée du Genny (baptisée Genny 1.0) sort et Paolo prend son bâton de pèlerin de la mobilité pour des démonstrations tous azimuts : Centres de rééducation, évènements sportifs, salons du handicap. Entre 2010 et 2011, une cinquantaine de Genny sont alors vendus en Italie, validant ainsi son concept. Mais Paolo veut aller plus loin : « Quand on regarde un fauteuil roulant et la personne assise dessus, ce qu’on va lui demander c’est : qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? Ma démarche est de créer un fauteuil qui, parce qu’il est beau et novateur, va contribuer à changer le regard. À ceux qui ont un Genny, on demandera alors : Mais qu’est ce que c’est que cette machine ? »


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Matériel 1 commentaire 1 commentaire Imprimer
  • Fauteuil roulant SEGWAY appelé Tek Robotic Mobilization Device (Vidéo)

     "fauteuil roulant",segway,"tek robotic mobilization device"Cet appareil très spécifique destiné aux personnes handicapées nous vient de Turquie, il représente une manière totalement révolutionnaire de concevoir la manière de faire fonctionner un fauteuil roulant. Son nom ? Tek Robotic Mobilization Device.

     

    Partant du fait qu’une personnes handicapée utilisant un fauteuil roulant doit si possible encore garder une posture droite, c’est à dire rester un maximum debout (du moins si sa musculature et ses articulations le permettent encore), des scientifiques turcs ont conçu un nouveau type de fauteuil roulant révolutionnaire qui semble utiliser la technologie employée dans un Segway.

     

    Le Tek Robotic Mobilization Device répond totalement à ce besoin. Il permet à une personne à mobilité réduite de se mettre debout de façon autonome et donc de quitter la position assise obligatoire sur son fauteuil roulant traditionnel. Le système est assez simple vu qu’il suffit au moins valide de passer une ceinture sous les hanches et d’utiliser un système de balancier pour se relever d’une simple traction.

     

    Une fois la position debout obtenue, il est possible d’utiliser le Robotic Mobilization Device comme un véritable fauteuil roulant. Vous pourrez d’ailleurs visualiser dans la vidéo ci-dessous Yussuf qui appelle ce fauteuil roulant avec une télécommande, se lève du lit, va faire ses courses, se déplace dans une librairie et se rends aux toilettes.

     

    Il faut savoir que le Tek RMD est disponible en 5 tailles et est déjà vendu en Turquie au prix d’environs 11,000 Euros.

     

    La société recherche actuellement des revendeurs en Europe et aux États-Unis. Attention toutefois, ce type d’appareil nécessite bien évidemment un test réel de la part de la personne handicapée qui serait intéressée mais surtout, il faut savoir que ce matériel ne fait encore l’objet daucun remboursement de la part de la Sécurité Sociale… Il faut donc encore patienter un peu pour voir si le Tek Robotic Mobilization Device sera commercialisé chez nous et connaitre les modalités d’intervention financière sur ce type de matériel.

     

    Vous pouvez également obtenir plus d’informations

    sur le site internet officiel de TEK RMD

     

    En attendant, je vous laisse visualiser la démonstration vidéo de Yussuf paralysé depuis une chute à cheval il y a 5 ans.



     

    ( Sur base d’informations également publiées sur : Gizmodo )

    Article de Philippe Steinier de Handimobility

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Handicapé, Matériel, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Jean-Christophe Parisot devient le premier préfet en fauteuil roulant

    Jean-Christophe Parisot poursuit son ascension. Ce quadragénaire myopathe qui était le premier sous-préfet tétraplégique va devenir le premier préfet en fauteuil roulant. Il a en effet été nommé aujourd’hui en conseil des ministres, Préfet hors cadre chargé d'une mission de service public relevant du gouvernement. Un statut qui sonne comme une récompense pour ce diplômé de Sciences Po Paris qui avait été nommé sous-préfet en 2008. Il avait d’abord exercé la fonction de secrétaire général de la préfecture du Lot, puis de chargé de mission à la cohésion sociale et à l’égalité des chances pour le Languedoc-Roussillon. Un poste qu'il occupera jusqu'au 1er mars 2012 avant de se voir probablement confier une mission sur l’exclusion.

     

    Article de Franck Seuret de Faire Face

     

    Voir sur ce blog, 3 articles sur Jean-Christophe Parisot

    Jean-Christophe PARISOT: Sous-préfet et secrétaire général du Lot.

    J.-C. Parisot :« Un sous-préfet heureux »

    Le livre de Jean-Christophe Parisot

    Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • WHILL qui transforme le fauteuil roulant manuel en électrique

    Will

    WHILL 2

     

    Le WHILL, carapace technologique et futuriste qui transforme votre fauteuil roulant manuel en fauteuil roulant électrique n'est plus simplement un concept existant uniquement sur plan. Le prototype du WHILL vient d'être présenté au Tokyo Motor Show (voir la vidéo).

     

    Les personnes handicapées qui utilisent un fauteuil roulant manuel et qui disposent d'une bonne force musculaire au niveau des bras n'ont en général pas besoin de recourir aux services d'un fauteuil roulant électrique.

     

    Pourtant, il existe des situations ou cette conversion qui passerait de la propulsion manuelle à la propulsion électrique serait bien utile. Citons par exemple le fait de devoir parcourir un très long trajet, de longues distances de façon autonome voir également évoluer sur un terrain en pente ou tout simplement pour aider et concourir à la mobilité des personnes paraplégiques qui disposent de moins de force aux niveau des bras ou qui présentent un degré de fatigabilité plus important à l'effort.

     

    Le WHILL a été conçu pour rencontrer ces problématiques et permettre une conversion « technologique » entre le fauteuil roulant manuel et électrique. Le prototype du WHILL vient d'être présenté au Japon, plus exactement au Tokyo Motor Show comme vous pourrez le découvrir dans notre vidéo ci-dessous.

     

    Le WHILL se présente donc sous la forme d'un arc de cercle (ou de pince si vous préférez) qui se verrouille sur les moyeux deux roues arrières du fauteuil roulant manuel. Le centre de cet arc de cercle qui se situe juste en face de la personne handicapée (qui dispose des commandes utiles) peut être incliné selon l'envie et le désir du moins valide afin de lui offrir le maximum de confort d'utilisation.

     

    Chaque cercle (ou couvercle) qui se verrouille sur les moyeux des roues du fauteuil roulant manuel dispose d'un moteur électrique indépendant de 24 volts alimenté par une batterie lithium-ion. Les batteries seraient rechargées en deux heures de temps et offriraient à l'utilisateur une autonomie d'environ 30 kilomètres. La vitesse de pointe du WHILL atteint 20 kilomètres à l'heure.

     

    Coté innovant, pour fonctionner, le WHILL s'inspire de la technique du Segway. En effet, c'est la personne handicapée qui en s'appuyant sur la partie avant du WHILL lui permet d'emprunter une direction précise. Un mécanisme de détection de force (qui se trouve aussi dans la partie avant du WHILL) permet de faire varier la vitesse de rotation des roues et donc de contrôler celle-ci.

     

    L'entreprise WHILL qui est basée au Japon est désormais à la recherche d'utilisateurs de fauteuils roulants pour utiliser ce prototype en guise de test. L'avis, les remarques des personnes handicapées qui testeront le WHILL influenceront la conception finale de cette « pince » au design futuriste qui transformera le fauteuil roulant manuel en fauteuil roulant électrique.

     

    Complémentairement à la vidéo ci-dessous, si elle ne montre pas encore les applications pratiques, montre les progrès du team impliqué dans son développement. Je vous conseille de visiter le site internet de la société WHILL pour découvrir d'autres photos et explications

     

    VIDEO

    p_WHILL from campfirejp on Vimeo.

     

    Article de Philippe Steinier de l'association Handimobility

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Matériel, Transport, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Firefly : la cinquième roue électrique du fauteuil roulant


    FireflyLe Firefly est une cinquième roue motorisée adaptable sur un fauteuil roulant manuel permettant d’assurer une plus grande mobilité chez les personnes handicapées ( PMR ).


    Le concept vient en droite ligne du handbike mais au lieu de propulser votre fauteuil par la seule force de vos bras, vous pourrez bénéficier d’une motorisation électrique.


    Le Firefly, avec son autonomie de 30 kilomètres ( ou 20 kilomètres sur terrain accidenté ) est surtout conçu pour un usage extérieur. Quatre rotules auto-verrouillantes permettent de l’attacher ou le détacher du fauteuil assez facilement.


    Le Firefly a été développé par Rio Mobility à San Francisco mais est vendu maintenant en Europe par exemple via le fournisseur ROLLICK.


    Le Firefly est équipé d’un frein a main sur le volant, le changement de vitesse se fait quant à lui automatiquement.


    La vitesse maximale est de 18 km/heure mais peut être diminuée jusqu’à 5 km/heure à la demande.


    Le Firefly est compatible avec la plupart des fauteuils roulants, son prix s’établi aux environs de 1950 Euros ( prix juin 2011 ).

    Vous pouvez obtenir plus de renseignements techniques auprès de distributeurs autorisés.


    Le Firefly est donc un handbike électrique pour fauteuil roulant manuel qui offrira un maximum d’autonomie et de mobilité aux personnes handicapées qui pourront s’adjoindre une traction électrique en lieu et place de leur unique force musculaire.



    Article de Philippe Steinier de http://www.handimobility.org/

    Lien permanent Catégories : Matériel, Tourisme & Handicap, VIDEO 2 commentaires 2 commentaires Imprimer