"paradis blanc"

  • « Cela allait de soi que les personnes en situation de handicap aient une complète autonomie. »

    institut-enea

    Photo Sébastien Salom-Gomis
     
    Une épilation, un soin du visage ou un massage ne sont pas toujours des petits plaisirs accessibles quand on est une personne à mobilité réduite. Delphine Bossard en sait quelque chose. Dans le précédent institut de beauté où elle était employée, rien n’était prévu pour faciliter l’accueil des clientes handicapées. « J’ai deux amies en fauteuil. Il fallait les porter quand elles venaient pour un soin. »
     

    Pour lire la note entièrement de Claudine Colozzi, 

    campagne de l'APF « N’écoutez pas les lobbies ! » , veuillez cliquer ici


    institut de beauté,"paradis blanc"

    "Paradis Blanc" acces handicapé en voiture sur la gauche de la maison, photo QB46


    A Cahors on a le même exemple avec le "Paradis Blanc" une grande maison transformée en salons de beauté + un espace dégustation : 1 élévateur pour accéder au 1er étage, 1 grand salon de massage avec table élévatrice, 1 douche de plein pied, 1 WC accessible, voir la fiche sur jaccede.com :


    http://www.jaccede.com/accessible-places/QVRWVzI3ODAz-paradis-blanc/

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Blog APF, Logements, ERP & IOP 0 commentaire Imprimer