auto-entrepreneurs

  • L’Agefiph soutient les auto-entrepreneurs depuis le 1er avril

    Les auto-entrepreneurs handicapés peuvent désormais bénéficier du soutien de l’Agefiph. Depuis le 1er avril, le Fonds a ouvert le bénéfice de l’aide à la création d’activité aux personnes qui démarrent leur auto-entreprise. Un élargissement inéluctable alors que plus de la moitié des 550 000 entreprises créées en 2011 l’ont été par des auto-entrepreneurs. Ce nouveau cadre juridique, instauré en janvier 2009, offre en effet de nombreux avantages (démarches administratives simplifiées, etc.),

    même s’il a bien évidemment ses limites.

     

    Une aide de 6 000 €


    L’Agefiph peut participer au plan de financement de démarrage de l’activité à hauteur de 6 000 € en complément d’un apport de fonds propres de 1 500 €. Ce forfait est remboursable en cas de cession, cessation ou revente de l’entreprise dans les douze mois qui suivent le démarrage. Le Fonds propose également des aides individuelles à la formation et à l’adaptation des situations de travail, une "trousse première assurance", etc.


    Attention : la demande doit être déposée avant l’enregistrement au Centre de formalités des entreprises et être accompagnée de l’avis d’un expert

    (du dispositif Nacre, par exemple) sur l’opportunité d’un financement de l’Agefiph.

    Seuls ont droit à l’aide à la création d’activité les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi et sans activité professionnelle. Les personnes ayant déjà le statut d’auto-entrepreneur ou les salariés dont l’emploi est menacé ne peuvent en bénéficier.


    Article de Franck Seuret de Faire Face

    Lien permanent Catégories : Handicapé, JURIDIQUE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer