bus

  • Cahors. Malvoyante et interdite de bus avec son chien

    Anna Joanez, ici avec Runner, son chien, a besoin du bus pour ses déplacements quotidiens./Photo Marc Salvet.

     

    Anna Joanez, ici avec Runner, son chien, a besoin du bus pour ses déplacements quotidiens. /Photo Marc Salvet.

    Handicap

     Handicapée, Anna Joanez a besoin de son chien partout. Elle prend le train avec lui. Ce précieux compagnon est aussi autorisé à accompagner Anna en avion… mais pas dans le bus.

     

    Anna Joanez a parcouru le monde. De Londres aux USA où elle a enseigné l'histoire et la géographie, sa vie est riche de mille et une expériences teintées d'émotions positives et de moments plus difficiles.

     

    Elle ne veut pas que son existence se limite aux quatre murs de son appartement à Pradines. Anna Joanez a pris la nationalité américaine.

     

    Elle a baptisé son chien Runner. Il l'aide dans ses déplacements car Anna, victime d'un accident de parachutisme en août 2001, a perdu son autonomie. «Cela a aussi affecté ma vision. Je suis malvoyante. J'ai subi plusieurs lésions et divers traumatismes. Je titube lorsque je marche sans mon chien. Je suis considérée invalide», indique-t-elle. Titulaire d'un Bachelor of Arts puis d'un Master obtenu à l'université de New York, elle est amoureuse de cette ville. Mais elle a dû se rapprocher de sa sœur dans le Lot. Après avoir résidé à Gourdon, Anna a intégré un logement à Pradines où sa vie serait plus aisée si le service Évidence l'autorisait à prendre le bus avec son chien.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Handicapé, Transport 1 commentaire 1 commentaire Imprimer
  • Rouen teste le bus accessible du futur

     

    A Rouen, des ingénieurs tentent d'améliorer l'accès aux transports des personnes handicapées. Aujourd'hui, une personne en fauteuil roulante peut difficilement monter dans un bus sans l'aide d'une tierce personne.


    Pour faciliter l'accès à bord, les ingénieurs d'Irisbus Iveco ont mis en place un système équipé de détecteurs qui mesurent la hauteur du trottoir. Une fois le trottoir détecté, le bus ajuste son propre niveau pour que le passager puisse monter.


    Il suffit d'appuyer sur un bouton et un système pneumatique déclenche l'ouverture d'une planche sous les portes du bus. Pour l'ingénieur Philippe Rey, le dispositif est sans danger pour les passagers : « L'avantage de cette technologie, c'est principalement un accès facilité pour les personnes à mobilité réduite avec beaucoup moins de risques d'accidents et donc davantage de personnes qui peuvent prendre les transports en commun. Aujourd'hui nous avons un démonstrateur dans ce véhicule avec un premier produit qui fonctionne. L'industrialisation peut être très rapide. Dans un an on sera capable de mettre ce produit en circulation ».


    Ce prototype, testé à Rouen, s'inscrit dans le cadre d'un vaste projet de recherche européen visant à améliorer l'attractivité et l'image du bus. A l'avenir les personnes en fauteuil roulante pourront prendre le bus par leurs propres moyens. Même les passagers portant des bagages lourds pourront profiter de ce système.


    Sources : euronews hi-tech et blog APF du Lot et Garonne (47)

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Transport 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • DISCRIMINATION aux transports en bus

    Accès des personnes en situation de handicap aux transports en bus

     

    Le 16 février, le Parlement européen a adopté un nouveau règlement relatif aux droits des passagers dans le transport par autobus et autocar qui vient compléter la législation de l'Union européenne en matière de transports aérien, ferroviaire et maritime.

     

    Le texte prévoit notamment des règles spécifiques en faveur des personnes en situation de handicap qui visent à assurer la non-discrimination et une assistance à toutes les personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite (que ce soit du fait d'un handicap, de l'âge ou de tout autre facteur) voyageant dans et hors de l'UE.

     

    Ce règlement sera applicable deux ans après sa publication au JO de l'UE soit

    « à partir du printemps 2013 » selon un communiqué du Parlement.

     

    Sont prévus par ce nouveau règlement :


    - la mise en place, par les compagnies de bus ou d'autocar, d'une assistance adéquate pour les personnes à mobilité réduite

    - des procédures de formation du personnel

    - la perte ou la détérioration de fauteuils roulants, ainsi que tout autre équipement de mobilité ou d'appareils d'assistance, devra être indemnisée par le transporteur ou l'entité gestionnaire responsable

     

    Source : règlement garantissant l'accès des personnes handicapées aux transports en bus au J.O.U.E

     

    RÈGLEMENT (UE) N o 181/2011 DU PARLEMENT EUROPÉEN

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Transport 0 commentaire 0 commentaire Imprimer