certu

  • Quais bus modulaires, une des réponses à l’objectif d’accessibilité des transports collectifs

    Dans le rapport "Réussir 2015" qu’elle a remis au Premier ministre, la sénatrice Claire-Lise Campion recommandait la réalisation par le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) d’une analyse, de tests et d’évaluation du coût des dispositifs existants de type "arrêts accessibles modulaires".

     

    Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), établissement public sous tutelle du ministère du développement durable, a réalisé une étude comparative des produits actuellement disponibles. Celle-ci s’est focalisée sur deux dispositifs d’arrêt accessible modulaire, le premier produit par une entreprise espagnole, le second par une société française.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Handicapé, Transport 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Guide des piscines accessibles

    "guide piscines",puy-l’évêque,certu,"accessibilité des piscines"

    Téléchargez le Guide piscines accessibles, conception et aménagement.

    Accessibilité des piscines : quelles spécificités ne pas oublier ?

     

    Les activités de natation figurent au titre des disciplines les plus pratiquées par les français. Il convenait d'apporter aux maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre, autant qu'aux propriétaires et aux gestionnaires d'équipements, un document technique qui favorise la conception, la construction et l'aménagement de piscines accessibles aux personnes handicapées dans toute leur diversité.

     

    Source : www.creps-centre.com

     

    Pôle Ressources National Sport et Handicaps

    CREPS du Centre

    48, avenue du Maréchal Juin
    18000 BOURGES
     
    Tel : 02 48 48 06 15

     

     
    9 rue Juliette Récamier
    69006 LYON
    Tél   04 72 74 58 00
    fax : 04 72 74 59 00
    Lien permanent Catégories : Accessibilité, GUIDE, Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Stationnement des personnes handicapées, nouveau panonceau

    La carte européenne de stationnement a remplacé les cartes dites "macaron GIC" (grand invalide civil) et "GIG" (grand invalide de guerre). Cette évolution vient d’être traduite dans la réglementation sur la signalisation (Arrêté de 1967) avec la modification du panonceau M6H réservant le stationnement aux personnes titulaires de la carte.


    Même si le symbole est celui d’une personne en fauteuil roulant, tous les types de handicap sont bien pris en compte. De plus, le conducteur n’est pas nécessairement la personne handicapée titulaire de la carte, cela peut être aussi la personne qui l’accompagne.


     

    L’arrêté du 26 juillet 2011 (J.O. du 4 aout) défini le nouveau modèle du panonceau M6H (à noter que l’ancien panonceau est utilisable jusqu’au 31 déc. 2014).

     

    Source CERTU

    Lien permanent Catégories : Automobile, Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Les SIG au service de l’accessibilité

    De nombreux acteurs de la ville (collectivités territoriales, agences d’urbanisme, services de l’Etat, etc.) disposent d’un capital important de bases de données et de services compétents pour les exploiter.


    Le Certu (centre d’étude sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques), l’un des services techniques du ministère du développement durable, vient de publier un document de synthèse montrant toute la potentialité et la pertinence de


    l’outil "Système d’information géographique" (SIG) pour la politique d’accessibilité.


    En effet, le SIG peut :

    donner aux acteurs la lisibilité de la chaîne du déplacement de la commune, grâce à la représentation sur une même carte des différentes composantes de cette chaîne (établissements recevant du public, logements, emplacements d’arrêt de transports collectifs, voirie et espaces publics) en visualisant ces différents maillons et leurs articulations ;


    - Aider à prendre en compte des enjeux variés et les contraintes (pôles générateurs de déplacement, points noirs d’accidents de circulation, localisation des établissements spécialisés pour personnes handicapées, etc.) pour élaborer les dispositifs de planification ;


    - Aider à déterminer les périmètres d’analyse pertinents pour les diagnostics d’accessibilité de la voirie et des espaces publics, en objectivant les priorités de traitement qui figureront dans le PAVE ;


    - Suivre l’évolution de la mise en accessibilité des divers maillons de la chaîne du déplacement, et permettre aux usagers de préparer leurs déplacements en identifiant les difficultés et les possibilités de contournement adaptées à leurs capacités physiques.


    Les utilisateurs et bénéficiaires des SIG peuvent être les collectivités territoriales et les autorités organisateurs de transports, les commissions (inter)communales pour l’accessibilité aux personnes handicapées dans leur mission d’observatoires locaux de l’accessibilité, les acteurs de la planification urbaine ou encore les usagers.


    Pour aller plus loin, consulter la rubrique "Guides et outils méthodologiques"

    mobilisables par les acteurs de l’accessibilité.


    Accessibilité au cadre de vie (www.developpement-durable.gouv.fr/accessibilite)

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Logements, ERP & IOP 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Etude sur les transports de substitution à la non-accessibilité

     

    La loi du 11 février 2005 (reprise par l'article L1112-1 du nouveau Code des Transports) prévoit que les services de transport collectif soient rendus accessibles aux personnes handicapées ou dont la mobilité est réduite avant le 13 février 2015.


    La loi concilie cette obligation de résultat avec un principe de réalité technique.
    En effet, elle impose la mise en place de transport de substitution dans 2 cas :

     

    Lorsque la mise en accessibilité des réseaux existants s'avère techniquement impossible ;

       

      Pour les réseaux souterrains de transports ferroviaires et guidés existant au 12 février 2005 (les métros notamment) : ces réseaux sont exonorés de l'échéance de 2015 à la condition de mettre à disposition un transport de substitution avant février 2008 et d'élaborer un schéma directeur d'accessibilité des services de transport (avant février 2008) dans lequel la mise en accessibilité progressive de ces réseaux souterrains sera précisée.


        Ces transports de substitution doivent être adaptés aux besoins des personnes handicapées ou à mobilité réduite.


        La tarification de ces transports pour les usagers handicapés ne doit pas être supérieure à celle du transport public existant.


        Le Centre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructions publiques (Certu), un service technique du ministère du développement durable, vient de procéder à une analyse des "transports de substitution" projetés ou mis en place par les autorités organisatrices de transport (tant les agglomérations que les Départements ou les Régions).


        Le document intitulé

        "Les transports de substitution : quelles réponses à la non-accessibilité des réseaux ?" vient compléter la fiche méthodologique

        "Accessibilité des services de transport collectif. Les transports de substitution" mise à disposition par le ministère pour aider les Collectivités territoriales dans leur démarche d'accessibilité de leurs services.

         

        Source : developpement-durable.gouv.fr

        Lien permanent Catégories : Accessibilité, GUIDE, Handicapé, Transport 0 commentaire 0 commentaire Imprimer