femmes

  • Pas assez de femmes dans les entreprises adaptées.

    Pas assez de femmes dans les entreprises adaptées
     
    Moins de quatre salariés d'entreprises adaptées sur 10 sont des femmes.
    © Sébastien Le Clézio
     
     Les entreprises adaptées comptent 37 % de femmes dans leurs effectifs. Leur part augmente progressivement avec la diversification du secteur vers les services, mais beaucoup de ces sociétés ne sont pas assez volontaristes.

     

    Pour lire la note entièrement de Franck Seuret de Faire Face, veuillez cliquer ici

    Lien permanent Catégories : Blog APF, Empoi, Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Les femmes et les hommes sont inégaux face à la dépendance, la leur… et celle de leurs proches

    « Les femmes sont en première ligne face à la perte d'autonomie. » La députée UMP Marianne Dubois tire la sonnette d'alarme dans un

    rapport d'information récent sur « le genre et la dépendance ». Leur espérance de vie étant plus importante que celle des hommes (84,5 ans contre 77,8 ans), elles représentent les deux tiers des octogénaires. De plus, à âge égal, elles sont plus souvent diminuées que les hommes : près de 40 % des femmes de plus 85 ans souffrent de la maladie d'Alzheimer contre seulement 24 % des hommes.


    Surtout, « les inégalités professionnelles que rencontrent un grand nombre de femmes au cours de leur carrière » les conduisent à percevoir une pension plus faible que celle des hommes (877 € contre 1 524 €). Tout aussi révélateur, 15 % des femmes de 75 ans et plus vivent sous le seuil de pauvreté contre 9 % des hommes. « Nombre de femmes rencontreront des difficultés[...] pour prendre en charge les coûts » de leur dépendance, prévient Marianne Dubois.

     

    Les aidants : majoritairement des aidantes

     

    Les femmes sont aussi en « première ligne » face à la perte d'autonomie de leur proches. Le maintien à domicile de parents âgés repose souvent sur leurs épaules : quand la perte d'autonomie s'aggrave ou devient psychique et que les soins sont plus contraignants, 74 % des aidants sont des aidantes. Quant aux métiers de l'aide à domicile, aux « conditions de travail difficiles », ils sont, eux aussi, essentiellement assurés par des femmes.


    Marianne Dubois propose donc, pêle-mêle, de partager les droits à la retraite entre ex-conjoints en cas de divorce ; de prévenir la dépendance chez les femmes, notamment, en prenant un charge un dépistage de l'ostéoporose chez les femmes ménopausées ; de favoriser les aidants sur le plan successoral ; de renforcer la professionnalisation du secteur des emplois à domicile ; ou bien encore d'aménager les congés familiaux existants.


    Article de Franck Seuret de FAIRE FACE

    Lien permanent Catégories : Blog APF 0 commentaire 0 commentaire Imprimer