piratées

  • Plus de 400.000 perfusions susceptibles d'être piratées

    Un expert en cybersécurité américain a identifié deux failles informatiques qui permettraient à des hackers de délivrer à distance des doses potentiellement mortelles de médicaments.

     

    Après les banques, les avions et les médias, les pirates informatiques pourraient s'attaquer aux hôpitaux. C'est ce que redoute Billy Rios, un expert informatique qui a mis en évidence de sérieuses failles de sécurité. Reconnu jusqu'au département de la sécurité intérieure des Etats-Unis, cet ingénieur spécialisé en cybersécurité a déterminé que plus de 400.000 pompes à perfusion de la société Hospira sont potentiellement piratables: des hackers pourraient prendre le contrôle des machines via le réseau des hôpitaux puis modifier à distance la posologie des médicaments délivrés par ces perfusions. Avec des conséquences dramatiques.

     

    Pour lire la note entièrement d' Antoine Sillières de sante.lefigaro.fr ,

     

    veuillez cliquer ici

    Lien permanent Catégories : Matériel, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer