respistim

  • SLA : la France abandonne l’essai sur la stimulation phrénique

    L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a mis un terme à l’étude clinique RespiStim SLA, évaluant la stimulation phrénique dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

     

    En septembre 2012, le Dr Jesus Gonzalez, pneumologue dans le service du Pr Thomas Similowski à la Pitié-Salpétrière (Paris), lançait l’essai RespiStim SLA. Objectif : évaluer l’effet de la stimulation électrique des deux nerfs phréniques, aboutissant à la contraction du diaphragme, sur la progression de l’atteinte respiratoire des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Charcot). Concrètement, cette progression était évaluée par le délai avant mise sous ventilation assistée.

     

    Pour lire la note entièrement d'Adélaïde Robert-Géraudel

    de Faire Face, veuillez cliquer ici

    Lien permanent Catégories : Blog APF, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer