tétrazépam

  • Blessés médullaires : l'ANSM suspecte le tétrazépam d'effets indésirables préconise sa suspension

    Le tétrazépam, utilisé en France pour ses propriétés myorelaxantes (effet de relaxation des muscles), est suspecté par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) d’effets secondaires cutanés parfois graves. Pourtant, cet agent de la classe pharmaceutique des benzodiazépines, est commercialisé depuis 1969, à travers différents médicaments. Son action, lui vaut notamment d’être prescrit (Myolastan et autres génériques sous forme orale) pour lutter contre la spasticité chez la personne blessée médullaire, comme indiqué en page 20 du guide médecin sur la paraplégie, édité par la Haute autorité de santé (Has).

     

    Pour lire l'article entièrement d'O. Clot-Faybesse de Faire Face 


    veuillez cliquer ici

    Lien permanent Catégories : Blog APF, GUIDE, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer