Handicap : avoir les mêmes droits que chacun à Cahors (46)

La compagnie Entrée de jeu lors du filage à Clément-Marot./Photo DDM Marc Salvet

 
La compagnie Entrée de jeu lors du filage à Clément-Marot./Photo DDM Marc Salvet

 

Dans le cadre de la journée internationale des personnes handicapées, la ville et de nombreux partenaires ont tenu un forum hier à l'espace Clément-Marot.

 

Tout au long de la journée, ont suivi les ateliers proposés par divers partenaires : des ateliers de sports collectifs au palais des sports, sur la discrimination, avec des projections vidéo par le centre départemental des droits aux femmes et aux familles. Un théâtre forum interactif sur le handicap se tenait salle 306. La compagnie de théâtre d'intervention basée à Paris, Entrée de jeu interprétait une pièce de 25 minutes «Contre vents et marées». «L'agence régionale de santé nous a commandé cette pièce, après nous avoir vus jouer une autre pièce sur l'isolement des personnes âgées à Brive» indique Bernard Grosjean, directeur de la compagnie. «Nous avons mené une enquête auprès des parents qui ont un enfant souffrant d'un handicap. Par rapport à des soins, dentaires notamment, ils se sentent seul, éprouvent un détachement. Lorsque les enfants deviennent majeurs, d'autres problèmes se posent, comme la prise en compte de l'autisme. Nous avons également abordé la fatigue des aidants» confie le directeur.

Noëlle Boyer, adjointe au maire, chargée des personnes âgées et handicapées, rappelait qu'un service accessibilité avait été mis en place, pour mener des projets. «Le département consacre 50 % de son budget aux solidarités départementales, de la petite enfance aux personnes âgées, et les personnes handicapées. Cela représente 237 millions d'euros, dont 27 sont consacrés au handicap», remarquait Geneviève Lagarde, conseillère générale. «Il y a différents modes de prise en charge, l'APA qui croit plus vite que notre budget, c'est à peu près 6 millions d'euros. Je voudrais émettre le vœu qu'à l'échelle du département nous puissions continuer, faire aussi bien et même mieux» concluait-elle, ne cachant pas des inquiétudes.

 
L'accessibilité aux savoirs
 

«Ces journées ont des valeurs éducatives majeures, pour informer les élèves sur le handicap», remarque Guillaume Lecuivre, inspecteur d'académie. «La loi de 2005 sur le handicap a bouleversé le champ de l'Education nationale. Elle influence nos pratiques à tous les échelons. L'enjeu sur l'accessibilité symbolique des élèves, c'est l'accessibilité à l'ensemble des savoirs. C'est un travail de fond que nous poursuivons» déclare l'inspecteur.

Aujourd'hui, de 14 heures à 17 heures, une conférence se tient salle des congrès, elle aborde le sujet.

 
Le chiffre : 594 lits Handicapés. C'est le nombre de lits dans les établissements pour les personnes handicapées.
Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.