18 avril 2016

La charge par induction au service du handicap

 

Pour EDF, la charge par induction est apparue comme une solution très avantageuse et particulièrement adaptée aux matériels (fauteuils roulant, lève-personnes, etc) dédiés aux personnes à mobilité réduite, voire handicapées. Si le besoin et la faisabilité ont été démontrés, il reste à réaliser des prototypes significatifs afin de permettre des tests pilotes. C’était tout l’enjeu de la réunion organisée à Mulhouse avec des partenaires alsaciens.

 

En octobre 2014, une première réunion organisée par EDF en Alsace avait réuni autour d’un fauteuil électrique inventé et fabriqué en Alsace, des soignants et des chercheurs EDF R&D travaillant sur la charge par induction, une solution qui présente plusieurs atouts pour les utilisateurs de véhicules électriques, notamment pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant électrique : une recharge facilitée, moins de fils dans l’environnement, un coût modéré.


EDF-charge-par-induction-fauteuil-roulant-electrique-3217-md.jpgDepuis, les équipes de recherche d’EDF ont progressé sur les solutions technologiques et un nouveau rendez-vous était organisé le 13 avril au Centre de réadaptation de Mulhouse (CRM). Aux premiers partenaires se sont ajoutés des chercheurs de l’Université de Haute-Alsace qui travaillent sur

des services de suivi médical grâce à des textiles connectés, en lien avec le pôle de compétence Fibres- Energivie, dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’Université Haute-Alsace et le Pôle numérique Alsace Rhénatic.

 

Autour de la table de réunion, du fauteuil roulant électrique et des matériels de charge par induction, les seize participants ont confronté leurs points de vue de personnes investies dans l’inclusion des personnes handicapées, d’ergothérapeutes et d’ingénieurs chercheurs experts de l’éco-mobilité et du textile connecté. Les derniers détails se précisent et les expérimentations devraient commencer à la rentrée de septembre, en situation réelle avec un étudiant de l’Université de Haute-Alsace et un stagiaire en formation au CRM.

 

Des étudiants ergothérapeutes et des développeurs informaticiens de l’UHA 4.0 pourraient également rejoindre le projet pour optimiser le suivi du projet.

 

Les partenaires du projet Charge par induction & Textile connecté

 

EDF en Alsace. La délégation régionale pilote ce projet qui réunit des partenaires d’EDF et d’ÉS pour agir en faveur de l’innovation en Alsace et de l’inclusion des personnes à mobilité réduite.

 

EDF Recherche et Développement. Le département Eco-efficacité et Procédés Industriels (EPI) de EDF R&D met en œuvre des compétences scientifiques et techniques, dans le domaine de l’efficacité énergétique dans l’industrie, l’agriculture et le transport. Il utilise notamment toutes les connaissances acquises depuis de nombreuses années sur l’induction pour développer de nouvelles solutions de charge pour les différents types de véhicules de mobilité électrique.

 

New Live. La société bas-rhinoise créée par Michel Ohruh, l’inventeur du fauteuil Magix qui servira de support aux expérimentations.

 

APF Entreprises Alsace. Ce département de l’Association des Paralysés de France est une entreprise adaptée qui assemble le fauteuil New Live dans ses ateliers d’Illkirch Graffenstaden, à proximité de Strasbourg.

 

Université de Haute-Alsace. La Mission Handicap de l’UHA agit afin de faciliter l’accessibilité et l’inclusion des personnes handicapées dans le cadre de leur formation professionnelle. Par ailleurs, des chercheurs de l’UHA s’appuieront sur ces expérimentations pour tester des mesures grâce à des textiles connectés.

 

Centre de réadaptation de Mulhouse. Le CRM, partenaire d’EDF pour différents projets en liant notamment avec l’éco-mobilité, s’est proposé pour tester la charge par induction du fauteuil roulant électrique en situation réelle.

 

Source: alsace.edf.com

Les commentaires sont fermés.