29 avril 2016

Hôpitaux : Gourdon trop près de Sarlat, mais Sarlat assez loin de Gourdon

Dominique Orliac. / Photo DDM

Dominique Orliac. / Photo DDM

 

Ce mardi à l'occasion de la séance des questions d'actualité, la députée du Lot, Dominique Orliac, voulait savoir pourquoi le centre hospitalier de Gourdon échappe au classement «d'établissement isolé» (et donc aux subventions afférentes, environ 100 000 € par an depuis trois ans).


La promesse d'une «dotation qui viendra abonder les hôpitaux de proximité» aurait pu satisfaire la députée, mais elle «attend (d'en) voir les résultats».

 

Et ça ne règle pas le sentiment d'injustice qui peut être ressenti du côté de Gourdon : comment en effet expliquer que Cahors, Figeac ou Saint-Céré bénéficie du classement «établissement isolé», alors que Gourdon en est exclu ?

 

Pour la ministre (Ségolène Neuville représentait Marisol Touraine), Gourdon ne répond pas aux critères d'éloignement géographique «du fait de sa distance avec l'hôpital de Sarlat».

 

Argument imparable. Ou presque, car à l'inverse Sarlat est référencé dans la liste des «isolés».

 

Autrement dit : Gourdon est trop près de Sarlat, mais Sarlat est suffisamment loin de Gourdon...

Les commentaires sont fermés.