Place Chapou : regrouper et innover pour mieux servir

Grands chantiers - Chantier de la préfecture du Lot

Les nouveaux bâtiments et leur environnement immédiat auront un look résolument moderne.
 
Les nouveaux bâtiments et leur environnement immédiat auront un look résolument moderne.
 

Le conseil général a quitté en 2011 le bâtiment dit «de Chapou», ancien palais épiscopal dans le centre historique de Cahors, dont il occupait la plus grande partie.

«Le rassemblement de tous les services de la préfecture dans ce bâtiment dont l'histoire a marqué la vie de Cahors redonne symboliquement une place centrale à l'état et renforce sa visibilité. Par ailleurs, le transfert dans le bâtiment de Chapou de l'inspecteur d'académie et des services départementaux de l'éducation nationale ajoute au symbole régalien une dimension républicaine», considère la préfecture du Lot qui organisait hier une visite du chantier.

Visite guidée par Gilles Quénéhervé, secrétaire général de la préfecture du Lot.

 

Le projet constitue selon la préfecture «un acte fort de management» car il rassemble sur un même lieu les collaborateurs appartenant à différentes administrations alors que ceux-ci, même s'ils dépendent d'un même service, sont dispersés jusqu'à présent sur plusieurs sites. Au sein des bâtiments conservés, la proximité des services favorisera le travail collaboratif. Tel sera le cas par exemple à la cité, des tabacs entre la DDCSPP et l'ONAC. De la même façon, le resserrement sur un petit nombre d'immeubles créera des conditions favorables à la mutualisation de moyens comme, par exemple, la mise en commun de salles de réunion, de bureaux du courrier et permettra une gestion partagée des questions de sécurité incendie ou d celles liées à la maintenance bâtimentaire ou à l'institution d'un parc automobile commun. Les immeubles conservés l'ont été en raison de leurs performances en termes d'éco-responsabilité, ainsi que pour leur insertion réussie dans l'espace urbain.

 

Une accessibilité nettement renforcée

 

Le réaménagement du projet de Chapou vise à : préserver le potentiel architectural de l'immeuble dans un quartier urbain à forts enjeux patrimoniaux, améliorer le bilan carbone de l'immeuble, respecter les règles du développement durable pour la gestion de l'eau, des déchets, la maîtrise de l'énergie et des pollutions, puis favoriser les énergies renouvelables. La mise aux normes d'accessibilité a fait l'objet d'une attention particulière car le bâtiment de Chapou n'est actuellement accessible aux personnes à mobilité réduite qu'à hauteur de 15 %. Sachez enfin que les futurs travaux permettront d'obtenir un bâtiment accessible à plus de 95 % grâce à l'installation de 3 ascenseurs et deux monte-personnes.

Lien permanent Catégories : Accessibilité, Logements, ERP & IOP 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.