21 décembre 2016

Accidents médicaux : l’indemnisation des victimes déraille

Les victimes d’erreurs médicales apprécieront. Dans un rapport provisoire que s’est procuré Le Parisien, la Cour des comptes pointe les défaillances de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Créée en 2002, cette agence sanitaire devait faciliter leur indemnisation. Mais les commissions rejettent « 74 % des demandes » car le taux de gravité n’est pas suffisant. De plus, les temps de traitements de dossier sont extrêmement longs : deux ans et neuf mois, en moyenne.

 

Pour lire la note entière de Franck Seuret de Faire Face,

veuillez  cliquer ici

Les commentaires sont fermés.