Adultes handicapés : l'exemple vendéen

Mmes Maury et Ginestet, élues au conseil départemental, accompagnées de Mme Pothin, technicienne, Mme Lasfargues, élue au Grand Cahors en charge de l'habitat, Mme Raynal-Talon, M. Lavaur, maire de Trespoux Rassiels et Mme Mazeyrie, conseillère municipale.

Mmes Maury et Ginestet, élues au conseil départemental, accompagnées de Mme Pothin, technicienne, Mme Lasfargues, élue au Grand Cahors en charge de l'habitat, Mme Raynal-Talon, M. Lavaur, maire de Trespoux Rassiels et Mme Mazeyrie, conseillère municipale. 

Suite à une interpellation de Mme Bru, une habitante de Trespoux-Rassiels soucieuse pour l'avenir,

la mairie de Trespoux a initié un déplacement dans une structure d'accueil située en Vendée, sur la commune des Herbiers.

Cette délégation d'élus et de techniciens de différents des services du département s'est rendue à Bois Tissandeau, mercredi 16 mai, afin de visiter une structure d'accueil pour personnes handicapées et personnes âgées, dont la configuration est novatrice. Le directeur territorial de l'APF France Handicap M. Desmoulins a également accompagné le déplacement.

L'objectif de ce type de structure, unique en France, est d'accueillir dans un «lieu de vie» un adulte handicapé ainsi que ses parents âgés de plus de 60 ans, accompagnants.

La cellule familiale est accueillie dans des appartements individuels jusqu'à leurs derniers jours, tout en respectant des schémas de vie très individualisés.

Les professionnels accompagnent les personnes au regard des besoins de l'un ou de l'autre. Les professionnels libéraux interviennent comme dans un domicile traditionnel : médecin traitant, service HAD, SSIAD, réseaux…

Grâce à l'accueil des responsables de la structure, les échanges ont été très constructifs : l'historique du projet, la particularité de la collectivité «lieu de vie», les valeurs prônées, les engagements des différentes structures (État, département…), les points positifs, les difficultés rencontrées et le ressenti de chacun après une dizaine d'années de fonctionnement. Tout au long de la journée les termes «projet de vie» et «projet de famille» ont été utilisés à maintes reprises.

Le montage financier d'une telle structure nécessite des articulations particulières.

Cette mobilisation d'élus de différents services pour trouver des solutions d'hébergements pour les personnes handicapées et personnes âgées, est intéressante pour réfléchir aux meilleures solutions pour la population du territoire.

Lien permanent Catégories : Handicapé, Logements, ERP & IOP 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel