acétylcholine

  • Maladies auto-immunes : l’hypothèse virale confirmée

    La sclérose en plaques et la myasthénie, deux atteintes invalidantes, ont un point commun. Ce sont l’une et l’autre des maladies auto-immunes. C'est-à-dire que pour une raison inconnue, à un moment donné, le système immunitaire se met à attaquer ses propres molécules ou cellules. Une réaction en totale contradiction avec sa mission première, puisque le but du système immun est de protéger l'organisme des agressions extérieures (agents pathogènes, tels que les virus, bactéries et autres microbes).

     

    Une partie des mécanismes causant une réaction aussi inappropriée vient d’être percée à jour par une équipe de chercheurs de l’Institut de myologie "Thérapies des maladies du muscle strié" (unité mixte Inserm/CNRS/Université Pierre et Marie Curie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Blog APF, SANTE, Science 0 commentaire 0 commentaire Imprimer