licenciement

  • Pétition contre le licenciement d’un salarié handicapé

    Pétition contre le licenciement d’un salarié handicapé
     
     
    Quatre-vingt salariés de l’entreprise Ratier-Figeac se sont rassemblés le 19 janvier devant la sous-préfecture du Lot pour demander le réintégration de leur camarade Stéphane Bueno. Cet homme de 46 ans travaille depuis plus de vingt-cinq ans dans cette société aéronautique employant plus de 1 000 salariés. Il y a quinze ans, on lui a diagnostiqué une sclérose en plaques. Depuis, il a changé plusieurs fois de poste et son emploi du temps a été réduit à 14 heures par semaine. Compte tenu de l’évolution de sa maladie, en avril 2015, il a été déclaré inapte par la médecine du travail, avec possibilité de reclassement.
     
    Interrogée par La Dépêche du Midi,
     
     Pour lire la note entièrement d' O. Clot-Faybesse, de Faire Face,

    veuillez cliquer ici

     

    À signer sur change.org

    Lien permanent Catégories : Blog APF, Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Un débrayage à Ratier, en soutien à Stéphane Buéno - Face au licenciement de ce salarié handicapé

    En début d'après-midi, une centaine de salariés ont débrayé, attendant le vote du CHSCT./Photo DDM. Lae. B.
    En début d'après-midi, une centaine de salariés ont débrayé, attendant le vote du CHSCT./Photo DDM. Lae. B.
     

    Cela fera bientôt 6 mois que Stéphane Buéno ne travaille plus. Il fait l'objet d'une procédure de licenciement à Ratier, suite à l'avis de la Médecine du travail, le considérant «inapte» à son poste actuel, compte tenu de l'évolution de sa maladie qui le maintient dans un fauteuil roulant.

     

    Hier après-midi, plus d'une centaine de collègues de Ratier, selon la CGT, ont participé à un débrayage, tandis que se tenait une réunion du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail).

     

    «C'est une mobilisation de soutien à Stéphane Buéno, en espérant que les membres du CHSCT se prononcent pour donner mission au médecin du travail d'étudier l'aménagement d'un poste de travail, permettant à Stéphane de se maintenir dans l'emploi», précisait Lilian Alric, délégué syndical CGT.

     

    Pour lire la note entièrement, de LADEPECHE.fr, veuillez cliquer ici

    Lien permanent Catégories : Empoi, Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer