sdis

  • Le dispositif de sages-femmes du SDIS performant

    Sécurité

    Renaud Daval équipier, Cécile Martyin Authier sage-femme, Fabien Frégeac chef d'agrès Véronique Rougerie sage-femme, qui sont intervenus sur cette opération.
     
    Renaud Daval équipier, Cécile Martyin Authier sage-femme, Fabien Frégeac chef d'agrès Véronique Rougerie sage-femme, qui sont intervenus sur cette opération.

     

    Lorsque l'on parle de désert médical, ce ne sont pas que des mots. Ce sont les habitants des territoires qui en subissent les graves conséquences. On n'ose imaginer le drame, si le dispositif de substitution mis en place par les pompiers n'avait palier à cette grosse défaillance ce vendredi matin 2 juin. Rappel des faits : Une femme de 32 ans, à terme de sa grossesse , prise de violentes contractions, est accompagnée en voiture par son compagnon, sur la maternité de Tulle, la plus proche, située à 50 km. À Bretenoux, la jeune femme perd les eaux et commence l'expulsion du bébé. Le couple fait appel aux pompiers et là, tout un processus se met en place.

     

    Fin 2015, anticipant les problèmes qu'allait inévitablement créer la fermeture des maternités de proximité, le service de santé du SDIS, a recruté, quatre sages-femmes sous statut de sapeur-pompier volontaire expert, pour assurer une permanence opérationnelle sur le département 24 heures sur 24

     

    Pour lire l'article en entier de LADEPECHE.fr, veuillez cliquer ici

    Lien permanent Catégories : SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Handicapés, pilotes d'avion travaille pour les pompiers du Lot

    Cahors. Un prix européen pour le SDIS du Lot

     

    Emplois des personnes handicapées

    Lancée voilà dix ans, l'initiative lotoise d'associer des personnes handicapées aux opérations de lutte contre les incendies, a obtenu une reconnaissance européenne : le P.E.P.I.T.E. (Prix européen pour l'insertion des travailleurs extra-ordinaires), qui récompense les acteurs de la vie économique, associative, de la fonction publique territoriale ou hospitalière, qui contribuent à ouvrir l'accès à l'emploi des personnes handicapées dans l'aéronautique française et européenne. Ce prix a été remis, le 5 octobre dernier, par le président de la République au représentant du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Lot.

     

    Le prix a été dévoilé, hier, par le préfet du Lot Bernard Gonzalez, entouré de Jacques Pouget (président du SDIS) et de Bernard Tachet des Combes (directeur du SDIS) qui ont rappelé l'histoire de l'opération « Handi Aéro Surveillance » dans le département classé à risque sévère en terme d'incendie de forêt car comptant 186 000 hectares de surface boisée soit 35 % de la superficie lotoise. Une histoire née de la collaboration entre le SDIS et l'association varoise Castel-Mauboussin.

     


    Déjà 10 ans de handi surveillance

     

    L'opération « Handi Aéro Surveillance » a vu le jour en 2002 via une collaboration entre le SDIS du Lot et l'association Castel-Mauboussin.

     

    Le partenariat est formalisé en 2003. La même année, un arrêté interministériel autorise l'accès des personnes handicapées au brevet de pilote professionnel.

     

    En 2004, les sociétés Thales et Dassault Aviation mettent à disposition un système de prise de vue sur plateforme gyrostabilisée et manipulé par un second personnel handicapé embarqué.

    Depuis 2005, l'opération est reconduite chaque année.

     

    Source : LADEPECHE.FR

    Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer