Pour la CNAV, l'allocation veuvage prime sur l'AAH

Lorsque le conjoint survivant peut simultanément prétendre à l'allocation aux adultes handicapés (AAH) et à l'allocation veuvage, versée pendant 2 ans maximum et soumise à conditions de ressources (moins de 2 229,41 € par trimestres), l'Assurance vieillesse examine d'abord ses droits à la seconde prestation. Avec deux conséquences :

- lors de l'examen du droit à l'allocation veuvage, le montant de l'AAH n'est pas pris en considération ;

- les droits à l'AAH ne sont examinés que si l'allocation veuvage n'est pas accordée.


Lettre CNAV du 3 septembre 2012

 

Source : interetsprives.grouperf.com

Lien permanent Catégories : JURIDIQUE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.