Ils inventent un appareil pour réapprendre à marcher

Jérémie Moles et Hervé Escourrou. avec le Safe Walker./DDM David Bécus

 
Jérémie Moles et Hervé Escourrou. avec le Safe Walker./DDM David Bécus

 

Protégée par un brevet, l'invention de trois Toulousains baptisée Safe Walker permet aux personnes en perte d'autonomie de remarcher par elles-mêmes.

 

Prenez un kinésithérapeute, un médecin et un entrepreneur. Vous obtenez un cocktail détonant ! C'est ainsi qu'est né Safe Walker, un appareil médical d'aide à la marche. L'idée a germé dans l'esprit d'Hervé Escourrou, le kiné qui en soulevant un patient s'est rendu compte que ce dernier était en fait capable de marcher. Il a alors travaillé au développement d'une machine capable de redonner de l'autonomie à ce patient avec l'aide de Philippe Izard, médecin chef au Creps (Centre de ressources d'expertise et de performance sportives) de Toulouse. Après un brevet et de nombreuses heures de travail est né Safe Walker (marcheur en sécurité en anglais). Le principe est simple : le patient s'assied sur la selle de l'appareil qui le pèse. Ensuite, via un écran tactile, il choisit le pourcentage de poids que prendra en charge le Safe Walker. «L'objectif est de verticaliser le patient et mettre à sa disposition une machine qui l'aide à remarcher» explique Jérémie Moles, le directeur commercial de la société. Il ne s'agit en effet pas d'un fauteuil roulant : le patient doit marcher de lui-même pour avancer.

 

Source : extrait de l'article de Gil Bousquet, pour lire la note entièrement,

 

veuillez cliquer sur LADEPECHE.fr

 

Lien permanent Catégories : Handicapé, Matériel, SANTE, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.