11 septembre 2016

Jeux paralympiques : pas tous égaux sur la ligne de départ

Jeux paralympiques : pas tous égaux sur la ligne de départ
 
Dans les épreuves de sprint avec lame ou fauteuil, seuls les athlètes d'une petite dizaine de pays peuvent rivaliser. © CSPF 2012/B-Loyseau
 

Dans certaines épreuves des Jeux paralympiques, être compétitif implique d’être équipé de prothèses ou de fauteuils très coûteux. Les athlètes des pays moins riches se tournent vers des disciplines où l’importance des aides techniques s’avère moindre.

 

Tous les sprinteurs ne luttent pas à lames égales… À 10 000 € la prothèse high-tech, de nombreux athlètes amputés n’ont pas les moyens d’entrer dans la course. Ceux des pays les moins développés, notamment.

 

Pour lire la note entière de Franck Seuret de Faire Face,

veuillez  cliquer ici

Les commentaires sont fermés.