Pauvreté : la santé d'abord, ici et pour tous

La Santé près de chez vous

Vincent Maginot, directeur de la CPAM, veut informer les plus pauvres sur leurs droits./Photo Marc Salvet.

 
Vincent Maginot, directeur de la CPAM, veut informer les plus pauvres sur leurs droits./Photo Marc Salvet.

 

Le plan de lutte contre la pauvreté, présenté hier à Cahors par la préfète du Lot, s'appuie sur une implication de tous les partenaires sociaux pour signaler les cas extrêmes. Ceci afin de mieux les aider en particulier dans le domaine de l'accès aux soins. Beaucoup trop y renoncent.

 

Un plan de lutte contre la pauvreté. Dit et écrit comme cela, ça résonne comme un plan d'urgence, une action d'envergure pour les plus démunis, ici et maintenant, afin de faire face à une situation qui perdure. Alors, inlassablement, un plan succède à un autre tandis que la pauvreté progresse, accable, affaibli et tue ceux dont les ressources vitales s'amenuisent.

 

C'est contre cette issue fatale, en assurant placer l'humain et les actions de terrain au-dessus de tout, que Catherine Ferrier, préfète du Lot, s'est exprimée hier à l'Espace Clément-Marot de Cahors en présence de plusieurs acteurs sociaux du département. Objectif : finaliser un plan efficace de lutte contre la pauvreté dans le Lot.

 

 Pour lire la note entière de Jean-Luc Garcia de LADEPECHE.fr,

 

veuillez  cliquer ici

Lien permanent Catégories : RESSOURCES, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.