Taux d’incapacité abaissé, revenus diminués : qui sont les déclassés du handicap ?

 
Les allocataires dont la MDPH décide d'abaisser le taux d'incapacité en dessous de 80 % en subissent souvent des conséquences financières.

Bruno G. a vu son taux d’incapacité ramené à moins de 80 %. Idem pour Hubert Nkandza. Le premier a alors perdu 100 € d’AAH ; le second, sa majoration pour la vie autonome d’un montant de 104 €. Le signe d’une politique d’attribution plus restrictive ? 

Le sort de Bruno G. n’a tenu qu’à un coup de fil. C’était en novembre 2017, quelques semaines avant l’arrivée à échéance de son droit à l’allocation adulte handicapé (AAH). « J’ai reçu un appel d’une personne de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), se souvient-il. Elle m’a demandé si je pouvais mettre mon pantalon et manger seul, sans aide. Je lui ai répondu que oui, j’en étais capable. Elle m’a alors averti que mon taux d’incapacité allait passer de 80 % aujourd’hui à 50 à 79 % demain. »

#VoixAuChapitre : Hubert "J'ai été rétrogradé à 60 % d'incapacité alors que mon handicap s’aggrave."

Pour lire la suite de l'article de

Lien permanent Catégories : Blog APF, Handicapé, JURIDIQUE, RESSOURCES, SANTE, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel