fiphfp

  • Guy Tisserant : « Réformons le financement de l’Agefiph et du FIPHFP »

     financement, Agefiph, FIPHFPGuy Tisserant propose de faire évoluer le système du quota de 6 % de travailleurs handicapés, dont dépend aujourd'hui le financement de l'Agefiph et du FIPHFP.

     
    Depuis 1987, tout établissement de vingts salariés ou plus est tenu d’employer 6 % de travailleurs handicapés. S’il n’atteint pas cet objectif, il doit verser une contribution financière à l’Agefiph (secteur privé) ou au FIPHFP (secteur public).
     
    Guy Tisserant, le président du cabinet TH Conseil, propose de réformer ce « système en péril ». Il est l’auteur du livre Le handicap en entreprise : contrainte ou opportunité ?
     
    Pour lire le propos recueillis par  Franck Seuret, de Faire Face,
    veuillez cliquer ici
    Lien permanent Catégories : Blog APF, RESSOURCES 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Fonction publique : "un défi génial, réinventer le travail"

     

    Quel bilan pour l'emploi des personnes handicapées dans la Fonction publique? Le Fiphfp* mise sur l'accompagnement pour relever un "défi génial", réinventer le travail. La parole à André Montané et Jean-Charles Watiez, président et directeur.

     

    Pour lire la note entièrement d' Emmanuelle Dal'Secco,

    de Handicap.fr, veuillez, cliquer ici

    Lien permanent Catégories : Empoi, Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Les organisations siégeant au FIPHFP dénoncent la main basse du gouvernement sur l’argent du handicap

    Alors même que nos organisations s’activaient ce début de semaine à mobiliser les parlementaires pour faire échec à un amendement au projet de loi de finances (PLF) 2015 tendant à réduire la contribution handicap des universités, le gouvernement en a rajouté en ponctionnant cette fois les réserves du FIPHFP de 29 millions d’euros pour compenser, ainsi, une réduction du budget général de l’Etat dans le financement des emplois aidés.

     

    En effet, après la scandaleuse ponction de l’Etat d’un montant identique de 29 millions sur l’AGEFIPH, il récidive avec une ponction du FIPHFP.

     

    Cet acte est grave car il diminue les moyens de ce Fonds pour les personnes handicapées qui cherchent un emploi ou qui veulent le conserver au sein des trois versants de la Fonction Publique. Celle-ci a un devoir d’exemplarité, le FIPHFP n’est pas une vache à lait pour combler les budgets ministériels !

     

    Les organisations signataires s’opposent à cette politique gouvernementale révoltante et inacceptable qui accentue le désengagement de l’Etat en direction des personnes en situation de handicap.

     

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

     

    Source : reflexe-handicap.org

    Lien permanent Catégories : Blog APF 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Détournement du fonds FIPHFP par les universités : une décision inacceptable !

    L’Association des paralysés de France (APF) juge inacceptable la proposition d’amendement au Projet de Loi de Finances 2015 visant à réduire la contribution des universités au Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP). En effet, cet amendement, déposé en séance demain, mardi 4 novembre, prévoit une réduction « égale au montant des dépenses réalisées dans le cadre de travaux de recherche relatifs au handicap, des dépenses visant à promouvoir l’intégration professionnelle des étudiants en situation de handicap, et des dépenses de fonctionnement et d’équipement concourant à la mise en accessibilité des formations, des concours et des examens auxquels peuvent participe des étudiants handicapés ». Ainsi, des dépenses concernant l’accessibilité des universités ou l’achat d’équipements adaptés pourraient être déduites de la contribution au FIPHFP des universités.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Blog APF, Handicapé, JURIDIQUE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Cour des comptes : le pilotage de la politique d'insertion des demandeurs d'emploi handicapés est « déficient »

     « Le pilotage de la politique d’insertion professionnelle des personnes handicapées est déficient et il peine à assurer le respect du principe d’égalité d’accès au service public de l’emploi. » La Cour des comptes, qui dresse ce sombre constat


    dans le référé qu’elle vient de rendre public, regrette, entre autres, que la répartition du public entre Pôle emploi et les Cap emploi n’aboutisse pas à orienter vers ce réseau spécialisé dans le suivi des personnes handicapées les demandeurs d’emploi qui auraient le plus besoin d’un accompagnement renforcé.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer