• PSY est un service d’écoute et de soutien psychologique en ligne (chat et mail), anonyme et gratuit.

    Des psychologues sensibilisés à la spécificité de votre handicap pourront aborder avec vous les difficultés que vous rencontrez (dans votre vie émotionnelle, relationnelle, quotidienne...).

     

    - Mis en place par APF Ecoute Infos (lien externe), IMC-PSY est dédié aux personnes en situation de handicap et à leur entourage proche (parents, frères ou sœurs, enfants...).

     

    - Ce service s'adresse en priorité aux personnes résidant en France et aux personnes ayant une difficulté particulière avec l'usage du téléphone (notamment des difficultés d'élocution et de communication importantes), les empêchant de s'adresser au service d'écoute téléphonique de l'APF : Ecoute Handicap Moteur 0 800 500 597

    (lien interne).

     

    Anonyme et gratuit à partir d'un poste fixe, du lundi au vendredi de 13h à 18h.

     

    Vous pouvez aussi écouter cette note en cliquant ici

    Source: Le blog des personnes en difficulté d'élocution

    Lien permanent Catégories : Blog APF, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Mobile Dream : VTT électrique 4X4 pour PMR

    Le Mobile Dream est un VTT 4X4 électrique unique, original et écologique conçu pour un usage tout terrain. Il est destiné aux personnes handicapées ou à mobilité réduite mais aussi aux pratiquants de VTT valides dans le but de bénéficier de loisirs en famille ou de découvrir des grands espaces.


    Le Mobile Dream est destiné à l'usage individuel de personnes présentant un handicap des membres inférieurs pour leur déplacement autonome à l'extérieur de leur domicile ou pour leurs loisirs.


    Ce VTT électrique est équipé d'un châssis 100 pour cent en aluminium et dispose d'une capacité de transport allant jusqu'à 130 kilos permettant de se déplacer en gardant une stabilité optimale.


    Les batteries du Mobile Dream offrent une autonomie de 80 Kilomètres ou 5 heures de dénivelé en montée permanente.


    Si vous ne pouvez l'acquérir, il est à noter que la firme offre une possibilité de location à la journée ou le week-end grâce à ses partenaires.


    La motorisation du Mobile Dream est assuré par 4 moteurs électriques de 500 watts. Son accessibilité aux personnes handicapées et aux PMR est assurée grâce à deux ailes de transfert, un frein de parking et une assise réglable (à définir selon taille).


    Sa vitesse maximum est de 18 kilomètres à l'heure et il peut franchir des pentes de 35 pour cent. Différentes options sont disponibles, citons entre autre la possibilité de bénéficier d'un capot avant ou d'un coffre arrière. Un arceau de sécurité et une protection anti-pluie sont aussi disponibles. Notons également qu'il est possible d'atteler une remorque de transport spécifique ou une poussette de transport pour les enfants. Le Mobile Dream est bien sur homologué pour toute l'Europe.


    Je ne connais pas le prix actuel de ce VTT 4X4 et électrique pour personnes handicapées mais un formulaire de contact et d'autres informations officielles sont disponibles sur le site web officiel du Mobile Dream.


    Je vous propose de découvrir le Mobile Dream dans la vidéo ci-dessous.

     

     

    Article de Philippe Steinier de http://www.handimobility.org

     

    Une autre vidéo avec plus de détails sur le Mobile Dream

     

    Atout Handicap épisode 7 saison 4 from MiZenboite on Vimeo.

    Lien permanent Catégories : Automobile, Handicapé, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Conférence Automobile et Handicap - CEREMH - 4 vidéos

    Lors de la conférence Conduite et Handicap du 15 septembre 2011, organisée par l'APF, la MACIF et le CEREMH, des témoignages ont été présentés afin d'illustrer les différents sujets abordés.

     

    Découvrez quatre situations de conduite adaptée :


     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sources :

     

    CEREMH - Centre de Ressources et d'Innovation Mobilité Handicap

     

    Accessibilité Universelle de l'APF

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Automobile, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Portrait des 2 hommes qui ont inspiré les réalisateurs du film Intouchables

    Reportage difusé mardi 22 novembre, sur France 2

     

    Si vous avez manqué l'émission,

     

    vous pouvez la revoir pendant une semaine sur le site de France 2.

     

    Qui sont les vrais Intouchables ? France 2 a diffusé le 22 novembre , dans Histoires en série, un portrait des deux hommes ayant inspiré les réalisateurs du film qui cartonne au cinéma. Les journalistes de l'émission présentée par Béatrice Schönberg sont allés rencontrer le comte Philippe Pozzo di Borgio, ce riche aristocrate devenu tétraplégique en 1993, et Abdel Sellou, le jeune banlieusard tout juste sorti de prison qui l'a assisté pendant dix ans.

     

     

    Ce dernier raconte sa première rencontre avec l'ex-directeur délégué des champagnes Pommery qui avait passé une annonce pour recruter un auxiliaire de vie : « J'avais passé la soirée dehors, donc c'était la gueule enfarinée, c'était le mec qui voulait vraiment rentrer vite dormir [...]. La question [de travailler] ne se posait même pas du tout. C'était j'arrivais, je faisais tamponner [l'attestation d'entretien d'embauche pour pouvoir toucher les Assedic], et je repartais ! C'était du rapide. » Mais Philippe Pozzo di Borgio trouve « le gars rapide, brillant, pertinent et impertinent. Et ça, ça m'a plu. » Il l'embauche. C'est le point de départ d'une belle histoire.

    Aujourd'hui, Philippe Pozzo di Borgo habite à Essaouira au Maroc avec sa seconde épouse ; Abdel Sellou vit, lui, en Algérie, où il a créé un élevage industriel de poulets.

     

    En moins de trois semaines, Intouchables a rassemblé 7,3 millions de spectateurs. Un résultat qui lui permet de se hisser à la deuxième place du box-office 2011, derrière Rien à déclarer (8,1 millions d'entrées) et devant Harry Potter et les Reliques de la mort (6,5 millions).

     

    Article de Franck Seuret de FAIREFACE

    Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Handicapés, pilotes d'avion travaille pour les pompiers du Lot

    Cahors. Un prix européen pour le SDIS du Lot

     

    Emplois des personnes handicapées

    Lancée voilà dix ans, l'initiative lotoise d'associer des personnes handicapées aux opérations de lutte contre les incendies, a obtenu une reconnaissance européenne : le P.E.P.I.T.E. (Prix européen pour l'insertion des travailleurs extra-ordinaires), qui récompense les acteurs de la vie économique, associative, de la fonction publique territoriale ou hospitalière, qui contribuent à ouvrir l'accès à l'emploi des personnes handicapées dans l'aéronautique française et européenne. Ce prix a été remis, le 5 octobre dernier, par le président de la République au représentant du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Lot.

     

    Le prix a été dévoilé, hier, par le préfet du Lot Bernard Gonzalez, entouré de Jacques Pouget (président du SDIS) et de Bernard Tachet des Combes (directeur du SDIS) qui ont rappelé l'histoire de l'opération « Handi Aéro Surveillance » dans le département classé à risque sévère en terme d'incendie de forêt car comptant 186 000 hectares de surface boisée soit 35 % de la superficie lotoise. Une histoire née de la collaboration entre le SDIS et l'association varoise Castel-Mauboussin.

     


    Déjà 10 ans de handi surveillance

     

    L'opération « Handi Aéro Surveillance » a vu le jour en 2002 via une collaboration entre le SDIS du Lot et l'association Castel-Mauboussin.

     

    Le partenariat est formalisé en 2003. La même année, un arrêté interministériel autorise l'accès des personnes handicapées au brevet de pilote professionnel.

     

    En 2004, les sociétés Thales et Dassault Aviation mettent à disposition un système de prise de vue sur plateforme gyrostabilisée et manipulé par un second personnel handicapé embarqué.

    Depuis 2005, l'opération est reconduite chaque année.

     

    Source : LADEPECHE.FR

    Lien permanent Catégories : Handicapé 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Cafés, hôtels, restaurants et discothèques : réussir l’accessibilité

    L'accessibilité des établissements accueillant du public doit être effective au plus tard le 1er janvier 2015. Le secteur hôtellerie, restauration, cafés et discothèques est donc directement concerné.

     

    Le secteur professionnel de l'hôtellerie, restauration, cafés et discothèques, directement concerné, s'est mobilisé pour faire connaître les spécificités de cette réglementation appliquées à ses établissements. Le guide "Cafés, hôtels, restaurants et discothèques : réussir l'accessibilité - Une qualité d'accueil au service de la modernisation" est résultat de cette volonté. Il a été élaboré avec les représentants des organisations professionnelles, les associations de personnes handicapées et le ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

     

    Ce guide permet de prendre connaissance des obligations qui sont attachées à la gestion des établissements mais propose aussi des bonnes pratiques qui permettent d'améliorer l'accueil des clients. Il offre une approche des cinq grandes familles de handicap et porte une attention toute particulière aux besoins des personnes âgées.


    Pour télécharger le guide, il vous suffit d'un clic sur l'image  ou sur le lien suivant


    http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/ACCESSIBILITE_DES_HOTELS.pdf


     

    Il est organisé de tel sorte que son sommaire soit interactif. Il comporte aussi des renvois automatiques. Pour mieux vous déplacer vous pouvez activer l'onglet "signet" : vous obtiendrez ainsi le sommaire à côté du guide.

     

    Ce guide a une seule ambition : aider à comprendre ces enjeux et accompagner dans leur évolution les cafés, hôtels, restaurants et discothèques. C'est un outil mis à votre disposition.

     

    A diffuser largement autour de vous pour qu'on n'entende plus que "c'est pas possible"!

     

    source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Accessibilite-.html

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, GUIDE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • 1er "serious game" sur le handicap

    Semaine pour l'emploi des personnes handicapées :

    le 1er "serious game" sur le handicap est en ligne


    Nouvelle image.JPG

     

    On peut y jouer gratuitement sur Internet à partir d'aujourd'hui : "Secret Cam", le premier "serious game" (jeu sérieux) sur les représentations sociales du handicap, a été conçu par le Centre national des arts et métiers des Pays de la Loire. Objectif de cet outil de sensibilisation inédit : faire progresser l'intégration en entreprise des personnes handicapées.

     

    Fraîchement recruté au sein du service communication d'une entreprise, vous êtes chargé(e) d'organiser un salon professionnel. C'est alors que Jean, nouvel embauché également, annonce qu'il ne pourra pas participer à toute l'organisation : il souffre d'un handicap physique non visible...

     

    Dans ce jeu dont vous êtes le héros, vous allez devoir réagir à diverses situations dans lesquelles le handicap de Jean est en cause. En fonction de vos choix, une jauge "stress" et "popularité au sein de l'équipe" monte ou descend... « Il n'y a pas une seule bonne attitude possible ! Ces situations, scénarisées à partir de scènes réelles en entreprise, permettent surtout d'interroger nos propres réactions face au handicap », précise François Calvez.

     

    Un scénario de jeu réaliste

     

    Pendant plus d'un an, le responsable du service "Technologies numériques » au Centre national des arts et métiers (Cnam) des Pays de la Loire a supervisé ce projet inédit associant dix-huit partenaires dont douze entreprises de la région ligérienne. Trois journées "théâtre forum" ont été organisées pour mettre en scène et débattre des comportements en entreprise face au handicap. Ces échanges ont permis de constituer la matière d'un scénario de jeu réaliste.

     

    Aujourd'hui encore, l'objectif de "Secret Cam" est double, comme le résume François Calvez : « Faire changer le regard sur le handicap, sans stigmatiser ou culpabiliser. Et ouvrir le débat dans les entreprises car ce n'est pas en 35 minutes de jeu qu'on peut tout changer ! »

     

    Article d'Aurélia Sevestre de FAIREFACE

    Lien permanent 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Kerpape. Handicap : l'espoir de marcher à nouveau

    Kerpape du 9 nov.jpg

     

    L'espoir, pour les paraplégiques, de pouvoir se tenir à nouveau debout et de marcher. Tel est la promesse de l'exosquelette motorisé présenté pour la toute première fois en France, hier, à Ploemeur (56).


    C'est un peu la combinaison du futur sur laquelle planchent des ingénieurs aux quatre coins du monde. À Fukushima, pour permettre aux travailleurs de la centrale nucléaire de supporter le poids de leur combinaison de tungstène. En France et aux États-Unis, pour assister mécaniquement les forces armées.


    Hier, au centre de rééducation de Kerpape, à Ploemeur, c'est à une tout autre prouesse que s'est livrée l'équipe israélienne d'ArgoMedical Technologies, mère de l'exosquelette ReWalk : permettre à une personne paraplégique de se tenir à nouveau debout et de marcher !


    Cet exploit tient en une forme de combinaison motorisée, pesant dans les 22 kg. Enfilée par l'utilisateur, elle procure la mobilité en agissant sur des capteurs d'angle et des algorithmes sophistiqués. Ce sont les mouvements du haut du corps qui donnent l'impulsion et lancent le mouvement.


    Marcher sans effort


    L'utilisateur marche avec des béquilles, qui l'aident à trouver le point d'équilibre (ce qui exclut pour l'instant les tétraplégiques). Une montre enfilée au poignet permet simplement de passer d'un programme à l'autre, pour marcher (jusqu'à 3 km/h), s'asseoir ou monter des escaliers.


    La batterie, portée dans le dos, offre une journée d'autonomie et est rechargée en une nuit. Une petite batterie d'appoint permet de tenir une demi-heure, le temps de s'asseoir en sécurité ou de trouver une source de recharge. Voilà pour la technique.


    «Cela ne remplacera pas le fauteuil, c'est seulement complémentaire», prévient Patrice Perron, cadre kiné à Kerpape. «Mais pouvoir donner une perspective de marche aux paraplégiques, sans dépense physique, est déjà énorme. Et on est sur une verticalité active, qui permet de gommer les problèmes digestifs, cardiovasculaires, respiratoires ou urinaires courants avec le fauteuil roulant. Sans parler de l'effet psychologique de pouvoir enfin se tenir debout, de retrouver une autonomie, comme tout le monde».


    Vendu 50.000 € en 2012


    Le système devrait être commercialisé en mars ou avril en France, selon deux formules. Une, particulièrement robuste, pour les centres de rééducation, sera vendue 100.000 €, incluant notamment la formation des personnels. Une quinzaine de séances doit, en effet, permettre aux patients de l'utiliser confortablement. Dominique Bardou, directeur du centre de Kerpape, évoquait ainsi, hier soir, la possibilité pour l'institution d'en faire l'acquisition et de devenir centre d'entraînement.

     

    L'autre version, plus légère, dédiée aux particuliers, sera commercialisée à 50.000 €. L'outil n'a pas encore reçu les autorisations des autorités pour être prescrit mais «les patients pourraient l'acquérir dans le cadre d'une indemnisation», imagine Patrice Perron.

     

    Hier, la facture n'effrayait pas Hélène, âgée de 27 ans, en fauteuil depuis un accident de voiture survenu il y a un an et demi.

    «Avoir l'espoir de marcher à nouveau, ça n'a pas de prix».


     

    Sources : Le Télégramme 9 novembre 2011 et APF 22

     

    Voir sur ce blog, 2 articles avec vidéo sur le même sujet

    HAL, l'exosquelette pour compenser le handicap

    Le corps handicapé, vivre après l'accident

    Lien permanent Catégories : Handicapé, Matériel, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Avancée importante dans le traitement de la mucoviscidose

    Plus de 6 000 malades en France souffrent de mucoviscidose. Cette maladie, appelée aussi fibrose kystique a une origine génétique. La mutation porte sur un gène codant pour une protéine dite CFTR. Elle entraîne une ouverture insuffisante des canaux tapissant les parois des glandes de nombreux organes, notamment au niveau du poumon, du pancréas et du foie. Cela se traduit par des sécrétions de mucus trop épaisses qui vont encombrer les intestins et surtout les bronches, provoquant des infections pulmonaires graves répétées. Malgré une amélioration notable de sa prise en charge, son issue est létale avec une espérance de vie ne dépassant pas 50 ans en France.

     

    Pour la première fois, un traitement efficace dans le temps contre les effets de cette affection génétique vient de voir le jour. Il a la particularité de s'attaquer à la cause de la maladie chez certains enfants touchés par la mucoviscidose. Les résultats de l'étude sont parus dans la très sérieuse revue anglaise New England Journal of Medicine et ont été repris hier sur le site santé du Figaro.

     

    En résumé, les travaux des scientifiques et médecins ont démontré l'intérêt thérapeutique d'une molécule, l'ivacaftor (dénommé aussi KalydecoTM ou VX-770), dont l'action augmente l'ouverture du canal CFTR, ce qui fluidifie les mucus et, par conséquent, désengorge les bronches. Sa prise met en évidence chez des enfants porteurs au moins d'une mutation (G551D) du gène CFTR, une capacité respiratoire supérieure de plus de 10 % par rapport à un groupe placebo. Les patients traités par l'ivacaftor ont aussi fait deux fois moins de surinfections, pris plus de poids et leur qualité de vie s'est notablement améliorée. Cet effet bénéfique s'est maintenu jusqu'à 48 semaines sans effets secondaires.

     

    Le développement d'un traitement spécifique d'une mutation, ayant des effets cliniques durables sur les patients, représente un pas en avant novateur et encourageant. Des essais élargis à des mutations apparentées vont débuter en 2012 afin de bénéficier à d'autres malades.

     

    Article de Olivier Clot-Faybesse de FAIREFACE

    Lien permanent Catégories : SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Vestiaires : la nouvelle série de France 2

    Adda Abdelli et Fabrice Chanut proposent sur France 2 une nouvelle série intitulée "Vestiaires" : Romy et Orson, deux nageurs handicapés, se retrouvent chaque semaine pour leur entraînement, et nous font partager leur vision du monde pleine d'humour et de dérision.

    25 épisodes de 2 minutes que vous pourrez retrouver du lundi au samedi à partir du 14 novembre après le journal de 13 heures et avant celui de 23 heures.

    Filmer le handicap.
    Le rendre familier au point de l'oublier.
    Et ne plus regarder que les acteurs qui nous font rire, d'un humour décapant, sur eux-mêmes, sur nous-mêmes.
    Telle est l'ambition de Vestiaires.


    Le handicap fait peur. Peur pour nous, pour nos proches. Le handicap, c'est se retrouver en marge de notre société, ne plus pouvoir faire tout comme tout le monde. Être handicapé, c'est être différent.

     

    Avec Vestiaires, nous affirmons cette différence pour rire, faire rire et démontrer par là-même qu'être handicapé, c'est être comme tout le monde. Avec ses soucis, ses dénis, son humour, ses peurs, sa méchanceté, sa tendresse.

     

    Notre volonté est d'oser montrer le handicap pour le faire oublier au profit des humains qui le vivent. En nous faisant rire d'eux-mêmes, ils nous rendent familiers de leurs problèmes et nous montrent qu'ils sont des hommes comme nous tous, tout simplement.


    Enfin pas comme nous tous ! Car Adda Abdelli et Fabrice Chanut ont un talent particulier pour nous faire rire et nous toucher au coeur. C'est leur humour que nous proposons de retrouver d'épisodes en épisodes.


    Ci-dessous le pilote de l'émission :

     

     

    Europe1.fr vous présente en avant-première un épisode de la mini-série Vestiaires.

     

    Plus d'infos + 2 épisodes en avant-première sur Europe1.fr


    Sources : Europe1fr et APF 91

     

    Voir article de Faire Face : France 2 ne laisse pas le handicap aux vestiaires

    Lien permanent Catégories : Handicapé, VIDEO 0 commentaire 0 commentaire Imprimer