• Photos de la Fête du Sourire dans le Lot

    Fête du Sourire 2016

     

    L’Association des Paralysés de France (APF) organise la Fête du Sourire !

    Cette manifestation est une opération de sensibilisation et de collecte nationale.

    Cette manifestation se déroule le samedi 28 mai dans 3 points du Lot :

    Leclerc Pradines, Parvis de la Ville à Cahors et Intermarché Figeac.

    Un grand merci à nos partenaires qui mettent gracieusement des emplacements à notre disposition.

  • Polyhandicap : où sont les nouvelles mesures annoncées ?

    Alors que Ségolène Neuville avait annoncé à plusieurs reprises un plan polyhandicap, confirmé par le président de la République lors de la Conférence nationale du handicap le 19 mai dernier, et de nouvelles mesures en faveur des personnes polyhandicapées, au sein de la circulaire budgétaire pour 2016, le Comité d’Entente constate et regrette vivement que ce ne soit pas le cas.

     

    Dans un courrier adressé hier à la Ministre, il déplore que l’amélioration les conditions d'accueil et d'accompagnement des personnes polyhandicapées pèse sur les seuls CPOM donc les gestionnaires.

     

    Le Comité d’Entente renouvelle donc sa demande d’un véritable plan doté d'engagements pluriannuels de l'Etat sur des mesures concrètes et mesurables pour les personnes concernées et leurs familles.

     

    Pour lire le courrier, cliquez ici

     

    Source: reflexe-handicap.org

    Catégories : Blog APF, Handicapé
  • Loi travail et aidants : gare aux possibles reculs !

    Dans un courrier adressé à Myriam El Khomri, Laurence Rossignol, Ségolène Neuville et Pascale Boistard, le Collectif inter associatif des aidants familiaux (CIAAF), dont l’APF fait partie, appelle les ministres à une grande vigilance sur certaines dispositions du projet de loi travail.

     

    En effet, certaines d’entre elles pourraient pénaliser les aidants familiaux :

     

    La flexibilité du temps de travail introduite risque de complexifier l’accompagnement et l'aide à un proche.

     

    Quant à l'inversion de la hiérarchie des normes, les négociations pouvant se conclure par des dispositions moins favorables auront un impact négatif sur les possibilités de congés, et le maintien dans l’emploi.

     

    Alors que la création du congé proche aidant était une réelle avancée, le CIAAF s’inquiète du possible recul que la loi travail pourrait entrainer.

     

    Pour lire le courrier, cliquez ici

     

    Source: reflexe-handicap.org

    Catégories : Blog APF, Empoi