• AERAS, nouvelle convention

    AERAS pour faciliter l'accès au crédit


    Une nouvelle convention AERAS (s'assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé), a été signée, mardi 1er février, par le gouvernent et les représentants des assurances, des banques et du monde associatif. Avant d'accorder un crédit immobilier ou à la consommation, les banques exigent en effet que l'emprunteur souscrive une assurance qui ferait face à ses échéances s'il venait à décéder ou à devenir invalide. Le problème, c'est que les personnes handicapées ou malades se voient très souvent refuser cette assurance ou appliquer une surprime conséquente. Une première convention AERAS, signée en 2007, n'avait pas permis de lever tous les problèmes, loin s'en faut, comme l'avait montré une enquête de l'UFC Que-choisir. Un bilan remis au gouvernement et au Parlement en novembre 2009 pointe également des insuffisances persistantes.

     

    Cette nouvelle mouture comporte quelques avancées, vantées par Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, sur RTL. Les assureurs s'engagent notamment à proposer, à partir du 1er septembre 2011, une nouvelle garantie invalidité, qui ne comportera aucune exclusion de pathologie, alors que les contrats excluaient souvent le risque invalidité et ne couvraient que le décès. De plus, un groupe de travail est chargé de dresser, pathologie par pathologie, un «diagnostic partagé» sur les probabilités de décès, afin de mieux adapter l'évaluation des risques, et donc les demandes des assureurs, aux progrès de la médecine. Pour faciliter les démarches, la convention prévoit également que les emprunteurs n'auront plus à remplir qu'un seul questionnaire de santé pour l'ensemble des assureurs contactés. Enfin, les assureurs et la banquiers prendront à leur charge une petite partie du surcoût de l'assurance pour les foyers à revenus modestes.


    La Fnath, l'association des accidentés de la vie, a signé cette convention même si les « améliorations restent en deça de [ses] attentes ».

     

    Elle regrette notamment qu'aucune sanction ne soit prévue, en cas de non-respect de ses dispositions. Ce qu'avait d'ailleurs recommandé la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, dans une récente délibération. En vain...

    F.S

     

    Pour aller plus loin : http://www.aeras-infos.fr, le site officiel de la convention

     

    Source : FAIRE FACE

    Lien permanent Catégories : Blog APF 0 commentaire Imprimer
  • Du droit à la compensation…

    Droit à compensation 1130392213.jpgNouvel outil de communication d’influence :

    « Du droit à la compensation…

    à la reconnaissance du risque autonomie » !

     

    Voici un nouvel outil de communication qui est la contribution de l'APF au projet de réforme de la dépendance.

    Ce livret comprend au recto des témoignages de personnes en situation de handicap confrontées aux dysfonctionnements du droit à compensation et au verso

    la position politique de l'APF sur le 5e risque.

     

    Ce support à été diffusé au président de la République, au 1er Ministre, au gouvernement, aux parlementaires, aux membres du Conseil économique, social et environnemental et à des acteurs de la société civile, aux pouvoirs publics locaux, aux médias.

     

    Le but de ce support est de sensibiliser les acteurs de cette réforme à prendre conscience des problèmes existants en mettant en avant l'opinion de l’APF sur ce sujet.

     

    Vous pouvez le télécharger : 756629823.pdf

     

    Source : APF

    Lien permanent Catégories : SANTE 0 commentaire Imprimer
  • Guide Commissions d'accessibilité

    Un guide destiné à l'ensemble des représentants dans les

     

    commissions départementales ou communales d’accessibilité,


    dont le rôle est essentiel pour une bonne application de la loi du 11 février 2005

    et de ses textes d’application a été réalisé par la FNATH

    (Association des accidentés de la vie).


     

    Pour télécharger la version électronique du guide : www.fnath.org ou directement


    sur guide des représentants commission d'acces.pdf

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, GUIDE 0 commentaire Imprimer
  • Diminution des heures d'aides humaines

    Diminution des heures d'aides humaines accordées au titre de la prestation de compensation (PC) à l'occasion d'évaluations intervenant pour l'octroi d'autres volets de la PC

    La situation


    Les seuls textes concernant la possibilité de réexamen des droits avant la fin de la période d’attribution sont :


    • L’article D245-29 du code de l’action sociale et des familles à l’initiative de l’usager
    • L’article R245-71 du code de l’action sociale et des familles uniquement à l’initiative du Président du Conseil Général


    Ce dernier dispose que : « Lorsqu'il estime que la personne handicapée cesse de remplir les conditions au vu desquelles le bénéfice de la prestation de compensation lui a été attribué, le président du conseil général saisit la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées aux fins de réexamen du droit à la prestation et lui transmet toutes informations portées à sa connaissance relatives à l'établissement des droits de l'intéressé à cette prestation. La commission statue sans délai. »

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Handicapé, JURIDIQUE 0 commentaire Imprimer
  • Baromètre de l'accessibilité : les résultats !

    Reportage de TF1 à Perpignan pour le Baromètre de l'accessibilité

    access.jpg

    A 4 ans de l'échéance d'accessibilité du 1er janvier 2015, l'Association des paralysés de France publie la seconde édition du baromètre de l'accessibilité afin d'évaluer le niveau d'accessibilité des communes de France.

    Conformément à son idée de mesurer l'avancement de la mise en accessibilité de la France d'ici 2015, l'APF publie cette année sa seconde édition du baromètre de l'accessibilité, en partenariat avec L'Express.

    Cet outil permet de mesurer l'avancement des travaux d'aménagement des préfectures françaises durant l'année 2010.

    Si le constat général est encourageant, en particulier pour les villes de taille moyenne, de forts lobbies tentent de remettre en question le délai de 2015 notamment par la mise en place de dérogations !

     

    TF1 vient à Perpignan afin de mesurer les écarts entre les mesures de 2009 et 2010. Stagnation, régression, progrès ?

     

    Les résultats sont dans le journal l'EXPRESS et vous aurez l'occasion de vous faire une idée, en regardant la vidéo au journal de 13 heures de TF1, le mercredi 9 février...

    Accès aux personnes handicapées : Perpignan mauvais élève

    On peut voir en plein écran les vidéos de TF1

    en cliquant sur l'icone entre "MENU" et "Wat"


    Ville de CAHORS (46)

     

    Un cadre de vie adapté (note 8 sur 21)

    Des équipements municipaux accessibles (note 4 sur 20)

    Une politique locale volontariste (note 12 sur 21)

    Classement général (note 7.7 sur 20)

    Rang en 2010 = 91ème

    Rang en 2009 = 62ème

     

    Pour découvrir le classement des 96 préfectures de la France métropolitaine, cliquez ici

     

    Ou visualiser les pages ci-dessous en affichant en plein écran

     


     

    Source:  Reflexe-Handicap.org : blog de l'APF


    Revoir Baromètre APF de l'accessibilité de 2009

    Lien permanent Catégories : Accessibilité 0 commentaire Imprimer
  • Liste des 77 médicaments sous surveillance

    mis à jour le 7/2/2011

    L'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) vient de publier une liste de 77 médicaments "sous surveillance", réclamée par le gouvernement. L'occasion pour le ministre de la Santé d'expliquer où en sont, pour ces médicaments, les procédures de surveillance et de réévaluation.

    Pour en faciliter la lecture, nous avons divisé cette liste en trois catégories : les médicaments retirés du marché ou en cours de retrait, ceux qui font l'objet d'une vigilance accrue et ceux qui bénéficient d'une surveillance classique.

    Cela ne doit en aucun cas conduire les patients à qui il a été prescrit un de ces médicaments à l’interrompre sans avoir préalablement pris conseil auprès de leur pharmacien et/ou consulté leur médecin.


    Liste des médicaments classés "à surveiller" :


    MÉDICAMENTS RETIRÉS DU MARCHÉ OU EN COURS DE RETRAIT


    CELANCE® (Lilly France) : traitement de la maladie de parkinson.
    Raison du retrait : risque d'atteintes des valves cardiaques.
    DI-ANTALVIC® (Sanofi-Aventis France), PROPOFAN® (Sanofi-Aventis France) et génériques : traitement de la douleur d'intensité modérée à sévère ne répondant pas aux antalgiques périphériques seuls.
    Raisons du retrait : risques d'addiction et de surdosage
    FONZYLANE® (Céphalon) & Génériques (buflomédil) : utilisé pour des manifestations douloureuses ("claudication intermittente") de l'artérite au cours de la marche. Retrait programmé pour février 2011.
    Raisons du retrait : atteintes cardiaques et neurologiques lors de mauvaises utilisations
    LIPIOCIS® (Cis Bio international) : lymphographie, diagnostic des lésions hépatiques, diagnostic par voie artérielle hépatique sélective de l'extension hépatique des lésions malignes hépatiques ou non, embolisation avec colles chirurgicales, prévention des troubles liés aux carences en iode.
    Raison du retrait : atteintes pulmonaires graves
    NOCTRAN® (Menarini) : troubles sévères du sommeil. Révision de l'autorisation de mise sur le marché.
    Raison du retrait : médicament sans intérêt thérapeutique

     

    MÉDICAMENTS QUI FONT L'OBJET D'UNE VIGILANCE ACCRUE. PARLEZ-EN AVEC VOTRE MÉDECIN.


    ACTOS® (laboratoire Takeda) : traitement du diabète de type 2.
    Motif de surveillance : étude en cours sur les risques cardiovasculaires et de cancer de la vessie
    ALLI® 60 mg (GSK) : traitement du surpoids.
    Motif de surveillance : risque de mauvaise utilisation avec répercussions sur le pancrés et le foie
    CHAMPIX® (Pfizer) : sevrage tabagique. Révision de l'autorisation de mise sur le marché.
    Motif de surveillance : risques de troubles pyschiatriques et de consuites suicidaires.
    HEXAQUINE® (Gomenol) et médicaments contenant de la quinine : crampes.
    Motif de surveillance : risques d'allergie cutanée et de dysfonctionnement grave du foie.
    KETUM® (Menarini) et génériques (kétoprofène topique) : traitement symptomatique des tendinites superficielles, de la traumatologie bénigne, des arthroses des petites articulations, de la lombalgie aiguë, des veinites post-sclérothérapie, en cas de réaction inflammatoire intense.
    Motif de surveillance : risques d'allergie cutanée lors d'une exposition au soleil
    MYNOCINE® (Tonipharm) et génériques : traitements anti-infectieux et acné.
    Motif de surveillance : risques d'hypersensibilité.
    MULTAQ® (Sanofi-Aventis) : traitement pour certains troubles cardiaques. Les patients sont mis sous surveillance.
    Motif de surveillance : risques d'atteintes du foie.
    NEXEN® (Therabel Lucien) : douleurs aiguës, arthrose douloureuse, dysménorrhées.  Révision de l'autorisation de mise sur le marché.
    Motif de surveillance : risques d'atteintes du foie et du système digestif.
    NITROFURANTOINE (FURANDATINE® (Merck Lipha Santé), FURADOÏNE® (Merck Lipha Santé), MICRODOÏNE® (Gomenol)) : traitement de la cystite aiguë non compliquée de la femme, due à des germes sensibles.
    Motif de surveillance : risques d'atteintes des poumons et du foie.
    PARLODEL® (Meda Pharma) et génériques : inhibition de la lactation.
    Motif de surveillance : risques de complications neuro-vasculaires.
    PRAXINOR® (Merck Santé) : hypotension orthostatique.
    Motif de surveillance : risque de dépendance.
    PRIMALAN® (Pierre Fabre Medicament) : traitement symptomatique des manifestations allergiques. Révision de l'autorisation de mise sur le marché.
    Motif de surveillance : rares signalements d'apparition de troubles du rythme cardiaque.
    VASTAREL® (Servier) : traitement prophylactique de la crise d'angine de poitrine, traitement symptomatique d'appoint des vertiges et des acouphènes, traitement d'appoint des baisses d'acuité et des troubles du champ visuel présumés d'origine vasculaire. Révision de l'autorisation de mise sur le marché.
    Motif de surveillance : risques de syndromes parkinsoniens et baisse du nombre de plaquettes dans le sang.

     

    MÉDICAMENTS BÉNÉFICIANT D'UNE SURVEILLANCE CLASSIQUE. PAS D'INQUIÉTUDE SI CE MÉDICAMENT VOUS À ÉTÉ PRESCRIT.


    ARCOXIA® 30 mg & 60mg (MSD Chibret) : traitement de l'arthrose.
    Motif de surveillance : risques cardio-vasculaires. Ce médicament fait partie de la classe des COXIBs à laquelle appartenait le VIOXX retriré du marché en 2004. C'est pour cela qu'il est surveillé.
    ARIXTRA® (GSK) : prévention événements thromboemboliques veineux.
    Motif de surveillance : risques de complications hémorragiques
    BLEU PATENTE V (Guerbet) : repérage des vaisseaux lymphatiques et des territoires artériels. Repérage du ganglion sentinelle avant la biopsie chez les patientes ayant un cancer du sein opérable.
    Motif de surveillance : risques d'allergie.
    BYETTA® (Lilly France) : traitement du diabète de type 2.
    Motif de surveillance : risques de pancréatites, de troubles gastro-intestinaux, de perte de poids.
    CERVARIX® (GSK) : vaccin contre le col de l'utérus pour la prévention des cancers du col.
    Motif de surveillance : surveillance des effets secondaires.
    CIMZIA® (UCB Pharma) : traitement de la polyarthrite rhumatoïde
    Motif de surveillance : risques d'infections.
    COLOKIT (laboratoire Mayoly Spindler): préparation colique.
    Motif de surveillance : risques de troubles rénaux et de lésions gastriques.
    CYMBALTA® 30 mg & 60 mg (Lilly) : antidépresseur
    Motif de surveillance : risques de troubles hépatiques et de conduites suicidaires.
    EFIENT® (Lilly) : prévention des événements thromboemboliques chez les patients à syndrome coronaire aigu, traités par intervention coronaire percutanée.
    Motif de surveillance : risques hémorragiques.
    ELLAONE® (HRA Pharma) : contraceptif d'urgence.
    Motif de surveillance : médicament récent.
    EQUANIL® (Sanofi-Aventis): aide au sevrage chez le sujet alcoolo-dépendant lorsque le rapport bénéfice/risque des benzodiazépines ne paraît pas favorable.
    Motif de surveillance : utilisation possible lors de conduite addictive. un surdosage volotaire peut entraîner la mort.
    EUCREAS® (Novartis Europharm Ltd) : traitement du diabète de type 2.
    Motif de surveillance : risque d'atteinte du foie.
    EXJADE (déférasirox) (Novartis Europharm Ltd) : traitement de la surcharge en fer secondaire transfusions fréquentes (béta-thalassémie).
    Motif de surveillance : risque de complications rénales.
    FENTANYL comprimé ou spray nasal (EFFENTORA®, INSTANYL®, ABSTRAL®) : anti-douleurs.
    Motif de surveillance : risque d'addiction.
    FERRISAT® (Pharmacosmos A/S) : traitement de la carence martiale.
    Motif de surveillance : risques de réactions d'hypersensibilité.
    GALVUS® (Novartis) : médicament anti-diabétique.
    Motif de surveillance : risques d'atteinte du foie.
    GARDASIL® (Sanofi-Pasteur MSD) : vaccin contre le papillomavirus pour éviter les cancers du col de l'utérus.
    Motif de surveillance : médicament récent
    GLIVEC® (Novartis Europharm Ltd) : traitement dans la leucémie myéloïde chronique (LMC).
    Motif de surveillance : surveillance de l'apparition de cancers secondaires.
    INTRINSA® (Procter&Gamble Pharmaceuticals) : traitement de la baisse du désir sexuel chez les femmes ayant subi une ablation des ovaires et de l’utérus.
    Motif de surveillance : évaluation du risque de mauvaise utilisation.
    ISENTRESS® (Merck, Sharp & Dohme LTD) : traitement de l’infection par VIH. Risques hépatiques.
    Motif de surveillance : surveillance de l'apparition de syndromes de stevens-Johnson, idées suicidaires, baisse des plaquettes.
    ISOTRETINOÏNE (Roaccutane®) (Serp) et génériques : traitement contre l'acné sévère.
    Motif de surveillance : risques de malformation du foetus et identification de l'apparition de troubles psychiatriques.
    JANUMET® (Merck, Sharp & Dohme LTD) : traitement du diabète de type 2.
    Motif de surveillance : risques d'atteintes musculaires et pancréatites aiguës
    JANUVIA® 100 mg, comprimé pelliculé (Merck, Sharp & Dohme LTD) : traitement pour le diabète de type 2 pour contrôler la glycémie.
    Motif de surveillance : Risques d'atteintes musculaires et pancréatites aiguës.
    LANTUS® (Sanofi-Aventis Deut GMBH) : diabète type 1 et diabète de type 2 lorsqu'une insulinothérapie est indiquée.
    Motif de surveillance : Risque de cancer.
    LEVOTHYROX® (Merck Santé) et génériques : hypothyroïdies. Enquête de pharmacovigilance en cours.
    Motif de surveillance : vérification de l'efficacité de l'un des génériques
    LYRICA® (Pfizer) : traitement des crises épileptiques partielles avec ou sans généralisation secondaire, des douleurs neuropathiques et du trouble anxieux généralisé.
    Motif de surveillance : Risques cutanés et problèmes oculaires.
    MEOPA (oxygène, protoxyde d'azote) (ANTASOL®, ENTONOX®, KALINOX®, OXYNOX®) : analgésie et sédation lors de soins médicaux.
    Motif de surveillance : risque d'addiction.
    MEPRONIZINE® (Sanofi-Aventis France) : insomnie occasionnelle.
    Motif de surveillance : risque de surdosage volontaire dans le cadre d'une conduite addictive.
    MÉTHADONE® AP-HP gélule (Bouchara-Recordati) : traitement de substitution des drogues.
    Motif de surveillance : risque d'addiction et de toxicomanie.
    MÉTHYLPHENIDATE (RITALINE® (Novartis Pharma SA), CONCERTA® (Janssen Cilag), QUASYM® (Shire France) : trouble de l'attention avec hyperactivité chez l'enfant de + de 6 ans, sans limite d'âge.
    Motif de surveillance : risques d'addiction et de détournement de l'usage du produit.
    ONGLYZA® (Bristol-Myers Squibb/AstraZeneca) : traitement pour le diabète de type 2.
    Motif de surveillance : médicament récent.
    ORENCIA® (Bristol-Myers Squibb) : traitement de la polyarthrite rhumatoïde.
    Motif de surveillance : risque d'hypersensibilité.
    PEDEA® (Orphan Europe) (ibuprofène injectable) : traitement du canal artériel persistant hémodynamiquement significatif chez le nouveau-né prématuré d'âge gestationnel inférieur à 34 semaines.
    Motif de surveillance : risque de toxicité pour les reins.
    PHOLCODINE et spécialités : traitement symptomatique des toux non productives gênantes.
    Motif de surveillance : risque d'allergie augmenté chez les personnes allergiques au curare.
    PRADAXA® (Boehringer-Ingelheim) : traitement pour les patients ayant une prothèse totale de hanche ou de genou.
    Motif de surveillance : risques d'allergies et d'atteinte du foie.
    PREVENAR 13® (Pfizer) : vaccin contre les infections à pneumocoque (méningites, pneumonies...) pour les enfants.
    Motif de surveillance : médicament récent.
    PROCORALAN® (Servier) : traitement pour certains troubles du rythme cardiaque.
    Motif de surveillance : surveillance renforcée des effets secondaires possibles.
    PROTELOS® (Servier) : traitement contre l'ostéoporose post-ménopausique.
    Motif de surveillance : risques d'hypersensibilité.
    PROTOPIC® (Astellas Pharma Europe BV) : traitement contre la dermatite atopique modérée à sévère.
    Motif de surveillance : cas de lymphomes cutanés rapportés.
    REVLIMID® (Celgen Europe Limited) : traitement contre le myélome multiple, cancer de la moelle osseuse.
    Motif de surveillance : risques d'hypersensibilité
    RIVOTRIL® (Roche) : traitement de l'épilepsie chez l'adulte et chez l'enfant.
    Motif de surveillance : risques d'addiction et de détournement du produit.
    ROACTEMRA® (Roche) : traitement contre la polyarthrite rhumatoïde.
    Motif de surveillance : risques d'infections et d'hypersensibilité.
    ROHYPNOL® (Roche) : traitement contre les troubles sévères du sommeil.
    Motif de surveillance : risques d'addiction et de détournement du produit.
    SORIATANE® (Actavis Group Ptc Ehf) : traitement du psoriasis sévère, dermatoses, lichen plan.
    Motif de surveillance : cas de malformations du foetus.
    STABLON® (Servier) : anti-dépressif.
    Motif de surveillance : risques d'addiction.
    STELARA® (Janssen-Cilag) : traitement contre le psoriasis.
    Motif de surveillance : surveillance des effets secondaires.
    STILNOX® (Sanofi-Aventis France) et génériques : traitement des troubles du sommeil.
    Motif de surveillance : risques d'addiction et de mauvaise utilisation.
    SUBUTEX® (Schering-Plough) et génériques : traitement substitutif des pharmacodépendances majeures aux opiacés.
    Motif de surveillance : risques d'addiction.
    THALIDOMIDE (Celgene) : traitement antitumorales.
    Motif de surveillance : suivi renforcé des effets secondaires après mise sur le marché.
    TOCTINO® (Basilea Pharma) : traitement de l’eczéma chronique sévère des mains.
    Motif de surveillance : prévention des grossesses pendant le traitement.
    TRAMADOL (spécialités en contenant) : traitement des douleurs modérées à sévères.
    Motif de surveillance : : risques d'addiction et de détournement de l'usage du produit.
    TRIVASTAL® (Servier) : déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences), claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs, maladie de Parkinson.
    Motif de surveillance :
    risque de somnolence.
    TYSABRI® (Biogen Idec France) : utilisé en centre hospitalier, traitement indiqué dans la sclérose en plaques.
    Motif de surveillance : risques d'encéphalopathie.
    VALDOXAN® (Servier) : anti-dépresseur.
    Motif de surveillance : risques d'atteinte du foie.
    VFEND® (Pfizer) : traitement des infections fongiques.
    Motif de surveillance : risque potentiel de carcinome épidermoïde.
    VICTOZA (Novo Nordisk Pharmaceutique) : traitement du diabète de type 2.
    Motif de surveillance : risques de pancréatites et risque de cancer, notamment cancer médullaire thyroïdien.
    XARELTO 10mg® (Bayer) : traitement des troubles cardio-vasculaires.
    Motif de surveillance : risques hémorragiques et d'atteintes hépatiques.
    XYREM® (UCB Pharma) : traitement de la maladie du sommeil, dite narcolepsie.
    Motif de surveillance : risques d'addiction.
    ZYPADHERA® (Lilly) : indiqué dans le traitement des troubles bi-polaires.
    Motif de surveillance : suivi du risque de syndrome post injection..
    ZYBAN® (Glaxosmithkline) : sevrage tabagique.
    Motif de surveillance : risques de troubles psychiatriques, dépression, suicide.
    ZYVOXID® (Pfizer) : traitement contre les infections à bactéries gram + sensibles.
    Motif de surveillance : risques d'anémie et d'acidose lactique en cas de mésusage.

     

    Téléchargez la liste au format pdf : ICI


    Liste extraite de "Bonjour-docteur", site de santé de France 5.fr

     

    Lien permanent Catégories : SANTE, VIDEO 0 commentaire Imprimer