- Page 3

  • Rapport sur l’accessibilité universelle

    Rapport-accessibilite-conception-universelle.jpeg

    A l’heure ou le concept même daccessibilité universelle est remise en cause une nouvelle fois dans le rapport Doligé, l’Observatoire interministériel vient de livrer son tout premier rapport quant à l’accessibilité et à la conception universelle.

     

    Ce rapport de 255 pages, disponible en libre téléchargement dans sa version numérique PDF, est structuré autour de 19 fiches thématiques et 68 préconisations portant sur les secteurs :


    - du « cadre bâti, »

    - de la « voirie et des transports« ,

    - de la « culture, du tourisme et des sports« ,

    - des « nouvelles technologies, des moyens de communication et d’information

    - de la constitution d’un centre de ressources sur l’accessibilité,

    - des réflexions méthodologiques sur le recueil de données statistiques.

     

    Les principales conclusions de ce premier rapport ont été présentées par Mme Sylvie Desmarescaux, présidente de l’Observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle, lors de la Conférence nationale du handicap du 8 juin 2011.

     

    Au sommaire du rapport :


    - Accessibilité des services de transport

    - Éléments statistiques une approche de la réalité des démarches d’accessibilité en quelques chiffres

    - Analyse par thématiques

    - Conclusion

    - Récapitulatif des préconisations


    Le champ d’étude de ce rapport interministériel se caractérise par un manque criant en matière de données (ce qui avait fait apparaître la nécessité de créer un Observatoire), dans la mesure où la loi de 2005 n’a pas prévu de remontées d’information obligatoires de la part des acteurs ou des administrations.

    Les attentes des associations représentatives des personnes handicapées et la volonté des pouvoirs publics se sont rencontrées pour construire une grande loi sociétale sans aller jusqu’à intégrer les moyens de l’évaluation des objectifs assignés. Cette dimension, pourtant essentielle pour permettre un suivi des politiques menées, est totalement absente.

     

    Enfin, n’oublions pas que ce rapport vise deux missions essentielles :

     

    - Evaluer l’accessibilité et la convenance d’usage des bâtiments d’habitation, des établissements recevant du public, des lieux de travail, de la voirie, des espaces publics, des moyens de transports et des nouvelles technologies.

     

    - Recenser les progrès réalisés et d’identifier les obstacles à la mise en œuvre des dispositions de la loi du 11 février 2005 en matière d’accessibilité et les difficultés rencontrées par les personnes handicapées dans leur cadre de vie.

     

    A l’heure ou différents lobbies ou opérateurs n’ont de cesse de remettre en cause le principe d’accessibilité universelle, cette publication n’en prend que plus de « saveur ».

     

    Sur base d’informations également publiées sur :

    http://www.developpement-durable.gouv.fr


    Article de Philippe Steinier de http://handimobility.over-blog.com

    Lien permanent Catégories : Accessibilité 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • L’hôpital de Rambouillet, précurseur de l’utilisation du cuivre


    L’hôpital de Rambouillet, précurseur de l’utilisation du cuivre

    Pour la première fois en France, un hôpital public va recourir aux qualités antibactériennes du cuivre pour lutter contre les maladies nosocomiales. Les services de réanimation et de pédiatrie de l’hôpital de Rambouillet vont être équipés de poignées de porte, barres de lits, mains courantes, plaques de propreté en cuivre et alliages de cuivre, labélisées Antimicrobial Copper.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • SOS Autoroute : borne d'appel d'urgence dans son smartphone

    Alors que les déplacements estivaux massifs vont bientôt commencer, APRR, exploitant de réseau autoroutier, lance une application SOS Autoroute sur iPhone et Android qui fonctionne comme une borne d'arrêt d'urgence.


    SOS Autoroute 01

     

    Au bout de la route des vacances, il y aura la mer, la montagne ou la campagne et la détente, mais pas pour tout le monde. Pour certains, les vacances finiront ou seront retardées par un arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute.


    Outre les bornes d'appel d'urgence placées tous les deux kilomètres sur le réseau autoroutier, l'exploitant de réseau routier APRR ( gérant des axes Paris-Lyon, Bourgogne-Europe du Nord et des autoroutes de Rhône-Alpes et Centre ) propose une application mobile gratuite sur iPhone et Android qui propose les mêmes services : SOS Autoroute.



    L'application utilise la fonction de géopositionnement pour localiser le véhicule précisément sur son réseau autoroutier et permet de pré-enregistrer certaines informations, comme la plaque d'immatriculation du véhicule et le nom du conducteur.


    La borne d'appel d'urgence avec soi


    Elle fournit des données pratiques, comme le coût des dépannages réglementés et les prestations comprises dans les forfaits. Enfin, elle permet d'être mis directement en relation avec un opérateur du PC de sécurité qui lancera alors la procédure d'incident ( envoi d'une équipe, panneaux d'avertissement, contact des service de dépannage et/ou secours... ).


    SOS Autoroute 02 SOS Autoroute 03

     

    Les gérants de réseaux autoroutiers étant désormais tenus de prendre en charge les automobilistes en difficulté sur sur leur réseau, l'application mobile d' APRR veut répondre à cette problématique en fournissant de l'information en temps réel, en réduisant les temps d'intervention et de dépannage pour ses équipes et en limitant les risques associés aux déplacements à proximité des voies, tout en apportant un premier contact avec les automobilistes en difficulté.


    L'application SOS Autoroute d' APRR est téléchargeable gratuitement sur le portail App Store en version iOS, ainsi que sur l' Android Market, tout aussi gratuitement.

     

    Source: http://www.generation-nt.com/

    Lien permanent Catégories : Automobile, SANTE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer
  • Guide pratique : Choisir son véhicule TPMR

    Guide pratique choisir vehicule TPMR

    Centre de Ressources & Innovation Mobilité Handicap (CEREMH )

    publie le guide pratique « Choisir son véhicule TPMR » en partenariat avec la Fondation Norauto


    De nombreuses associations, écoles spécialisées, maisons de retraite ou encore des sociétés de taxi souhaitent acquérir ou équiper des véhicules pour le transport de personnes à mobilité réduite (âgées ou handicapées).


    Mais face à la technicité des matériels et équipements existants, de nombreuses structures peinent à s’y retrouver et à choisir l’offre adaptée aux besoins de leurs publics. Parti de ce constat, le CEREMH met aujourd’hui à leur disposition le premier guide pratique d’aide au choix d’un « véhicule TPMR » (Transport de Personnes à Mobilité Réduite).

     

    « Choisir son véhicule TPMR » se veut être une aide opérationnelle aux structures accueillant des publics à mobilité réduite en leur apportant le maximum d’informations nécessaires au choix du véhicule et des équipements adaptés. Permis de conduire, aspects législatifs, véhicules existants, sécurité des personnes, accessoires… sont autant de thèmes développés dans ce guide téléchargeable sur le site internet du CEREMH.

     

    Guide pratique 30 pages :"Choisir son véhicule TPMR"

    Fichier PDF de 3.8Mo


    Source: CEREMH

    Lien permanent Catégories : Accessibilité, Automobile, GUIDE 0 commentaire 0 commentaire Imprimer